Le plafond du fonds de solidarité passe à 3000 euros à Mayotte et en Guyane

entreprises guyane
Sébastien Lecornu
Sébastien Lecornu, Ministre des Outremer ©GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Les petites entreprises mahoraises vont pouvoir souffler un peu plus. L'aide destinée à compenser les pertes causées par l'épidémie de coronavirus est doublée jusqu'à la fin de l'état d'urgence sanitaire.
Bonne nouvelle pour les petites entreprises mahoraises. Un décret publié vendredi annonce le doublement du plafonds du fonds de solidarité versé aux entreprises de moins de 10 salariés qui ont été impactées par l’épidémie de covid-19 pour Mayotte et la Guyane. Jusqu’au 30 juin, celles-ci pouvaient toucher une aide allant jusqu’à 1500 euros par mois. Le plafond est désormais fixé à 3000 euros mensuels, jusqu’au 31 octobre, c’est-à-dire la fin de l’état d’urgence sanitaire.
Le sénateur Thani Mohamed Soilihi s'est félicité de cette mesure sur sa page Facebook.Mais les conditions pour bénéficier de cette aide sont précises. Figurent notamment la perte de plus de 50% du chiffre d'affaires, un bénéfice imposable inférieur à 60 000 euros ou avoir dû fermer l'accueil au public. De quoi souffler donc, même si cela ne compensera pas forcément les pertes.