Résurgence de la diphtérie à Mayotte

maladie
Nourrisson
©francetvinfo

Santé publique France tire la sonnette d’alarme sur la réapparition de la diphtérie à Mayotte. 12 cas ont été recencés entre 2019 et 2021 et 1 décès d’un nourrisson enregistré en 2021.

La diphtérie est une maladie qui se transmet d’homme à homme par le biais d’une bactérie. Elle se manifeste de façons.

Par une angine. Les amygdales sont alors recouvertes fausses membranes blanchâtres, de couleur crème ou grisâtre, parfois très collantes, qui se peuvent s’étendre jusqu’à la région du pharynx. Cela peut donner lieu des complications cardiaques ou neurologiques, et entrainer le décès du patient.

La diphtérie peut aussi avoir une manifestation cutanée. On la reconnait par la présence de fausses membranes dures une plaie.

Jusqu’en 2019, on ne signalait pas plus de 2 cas. Mais en 2019 6 cas ont été détectés, dont 1 importé d’Anjouan. Cela concerne des enfants et des enfants mais aussi des adultes. C’est la diphtérie cutanée qui est la plus fréquente. En 2020, 4 cas de diphtérie enregistré, et pour cette année en cours, ce sont 2 enfants de 7 ans et 4 mois. Ce dernier n’a pas survécu.

Dans une large majorité des cas, la maladie concerne des personnes qui ne sont pas à jour de leurs vaccins. Pour éviter des nouveaux cas, les autorités préconisent le renforcement de la couverture vaccinale et notamment chez les enfants jusqu’à 6 ans, mais aussi chez les professionnels de santé, tenir à jour les carnets de vaccination et signaler tout cas suspect pour permettre une prise en charge rapide et éviter toute nouvelle contamination. Cela passe aussi par la surveillance dans le bassin océan indien

Les autorités sanitaires françaises tirent la sonnette d'alarme

De quoi alerter les services sanitaires, car cette résurgence de la maladie est consécutive à une insuffisance de la couverture vaccinale. Il faut donc renforcer le suivi des vaccins, en particulier chez les enfants en PMI pour éviter les conséquences graves de la maladie très contagieuse.