publicité

Revue de presse régionale

  • Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES
Les Comores célèbrent le centenaire de la naissance de Mwinyi Baraka. Un grand homme de l’histoire de l’archipel mort en 1988. Un colloque international lui est consacré à Moroni.


Mwinyi Baraka était né en 1918 à Zanzibar, il a laissé l’image d’un grand érudit. A la fois personnalité religieuse, philosophe. « Al Watwan » consacre sa une à sa mémoire. Mwinyi Baraka a été le premier ambassadeur des Comores aux Nations Unies, et compte tenu du contexte actuel avec Mayotte, les participants au colloque n’ont pas manqué de rappeler que les Comores sont composées de quatre îles, dont Mayotte. Un colloque où participent des universitaires venus de l’extérieur, notamment de Tanzanie, d’Arabie Saoudite et  de Zanzibar où une fondation porte son nom. Une présence remarquée au Palais du Peuple où se tenait la cérémonie : celle de l’ambassadrice de France Jacqueline Bassa-Mazzoni. Elle a loué l’esprit de dialogue de tolérance, sans faire aucune allusion cependant à la question épineuse de Mayotte.

MADAGASCAR
L’assemblée nationale malgache a adopté les lois électorales en vue du scrutin présidentiel prévu en novembre.


Des lois adoptées « dans la pagaille et au forceps  » souligne le quotidien « midi-Madagascar ». Aucun débat n’a été autorisé. Le président de séance a fait appel aux forces de l’ordre pour mettre fin aux interventions des députés d’opposition qui ont finalement quitté la salle. Les lois électorales sont adoptées sans débat. L’opposition accuse le pouvoir d’avoir corrompu les députés à raison de 50 millions d’ariary. Soit 12 500 € chacun.

MADAGASCAR
Une de ces lois va interdire de fait la candidature de l’ancien président Marc Ravalomanana.


Elle oblige les candidats à disposer d’un casier judiciaire vierge. Or Marc Ravalomanana a été condamné par contumace alors qu’il s’était exilé après un massacre perpétré par la garde présidentielle en 2009. Plus de trente manifestants avaient été tués. L’ancien président n’a jamais effectué sa peine, il conteste la validité de la cour qui l’avait jugé en son absence, mais la condamnation reste dans son casier et l’empêchera de se présenter. Sauf surprise. On n’est jamais avare de surprises judiciaires à Madagascar.

LA REUNION
A La Réunion, le piton de la fournaise s’est calmé aussi vite qu’il s’était réveillé.


Le volcan était entré en éruption mardi matin à dix heures, 24 heures plus tard c’était fini, plus de coulée de lave. L’activité s’est calmée mais le Piton de la Fournaise ne s’est pas endormi pour autant. Les séismes continuent selon l’observatoire. Il n’est pas exclu que cela reprenne. Une fissure s’est ouverte sur un kilomètre. Par précaution la préfecture a fait fermer un sentier menant au site de l’éruption.

MOZAMBIQUE
Au Mozambique, l’élevage local de volailles est en plein essor. Le président de la République s’est déplacé en personne pour inaugurer un grand abattoir de poulets.


Situé dans la province de Gaza au sud du pays, non loin de la capitale Maputo, cette installation abattra 12 000 poulets par tranche de huit heures. Il est couplé à un élevage produisant 25 000 œufs par jour. Grands consommateurs de poulets, les mozambicains ont eu beaucoup de problèmes avec les importations du brésil, 1er producteur mondial, dont certains lots étaient contaminés par des produits chimiques. Plus récemment des importations d’Afrique du Sud ont été retirées du marché car porteuses de listériose, une bactérie dangereuse.
 
SEYCHELLES
Une sévère restructuration touche la compagnie aérienne Air Seychelles, 174 employés seront licenciés


Selon « Seychelles News Agency » la masse salariale sera réduite et 202 postes seront affectés. 174 employés perdront leur emploi et 28 postes vacants ne seront pas pourvus. La compagnie nationale compte actuellement plus de 800 employés, les membres d'équipage de cabine seront les plus touchés dans la réduction des effectifs. Air Seychelles abandonne quelques liaisons long courrier laissées au profit de son partenaire, la compagnie du golfe « Etihad », et se concentrera surtout sur le trafic régional. Cette annonce a fait des vagues à l’assemblée nationale où l’opposition a dénoncé cette politique de réduction des effectifs.

MAURICE
Une étrange affaire dans une maternité mauricienne, une maman enceinte de jumeaux a accouché et on ne lui a donné qu’un seul bébé.


L’histoire est racontée par le journal « L’express » : La maman était arrivée en urgence pour une césarienne. Son dossier médical et l’écographie stipulaient bien qu’elle attendait des jumelles. Une fois l’opération terminée sous anesthésie, la sage-femme lui dit « voici votre bébé ».
-« et l’autre ? » demande la maman
-« quel autre ? »…
Le médecin accoucheur soutient qu’il n’y avait qu’un seul bébé. Les parents ont porté plainte contre la clinique. Peu de temps auparavant, une autre maman s’est vu remettre une fille alors qu’elle attendait un garçon. On soupçonne un trafic d’enfants.




L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play