Rivo Rakotondravelo : « Pas de masque ? Pas d’eau ?... Droit de retrait »

éducation
Rivo Rakotondravelo l'invité de Zakweli
Le secrétaire départemental du syndicat enseignant SNUIPP, Rivo Rakontondravelo, était l’invité de Zakweli en ce lundi, jour de rentrée scolaire après les deux semaines de vacances d’octobre.

Aujourd’hui, on a encore beaucoup de collègues qui n’ont pas de masque. L’employeur est obligé de fournir les masques

affirme Rivo Rakontondravelo,

« si les collègues n’ont pas de masque, ils peuvent exercer leur droit de retrait ». Selon le syndicaliste enseignant, il en va de même pour les coupures d’eau ou l’absence de nettoyage des locaux « dans tous ces cas, on peut exercer son droit de retrait ».

Le syndicaliste a également évoqué cette rentrée particulière après l’attentat contre le professeur de collège Samuel Paty en métropole. « Nous allons observer un minute de silence, il nous faut expliquer cela aux enfants ». Il n’est pas facile, selon lui, d’expliquer aux enfants mahorais que « tout ce qui a trait à la religion est au second plan par rapport à la République ; le sujet est délicat » dit-il, « mais nous devons le faire ».

Enfin sur le « Grenelle de l’Education », Rivo Rakotondravelo se montre sceptique. : « Ce Grenelle est animé par des personnalités qui n’ont rien à voir avec le milieu éducatif ». La demande de revalorisation est forte, mais « je ne suis pas optimiste » conclut-il.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live