Salim Nahouda : « Il y a des hauts-fonctionnaires qui bloquent les évolutions possibles »

zakweli
6194ce5621d09_whatsapp-image-2021-11-17-at-08-07-47.jpeg
Salim Nahouda ©Mayotte la 1ere
Salim Nahouda, secrétaire général de la CGT-MA, était l’invité de Zakweli ce mercredi.

Il vient d’être réélu à la tête du syndicat : « nous avons parcouru un chemin non négligeable.

Nous arrivons maintenant à l’installation des conseillers de prud’homme. Il faut qu’ils aient le même niveau d’analyse que dans les autres départements, or les moyens d’accompagnement ne sont pas à la hauteur de ce qui existe ailleurs ».

Le syndicaliste estime que les choses vont lentement « parce qu’il y a dans les ministères des hauts-fonctionnaires qui ont exercé à Mayotte et qui bloquent les évolutions possibles, ils gardent des idées colonialistes ».

Salim Nahouda entend continuer le combat pour l’alignement des droits sociaux mais il avoue : « j’ai peur du contexte de la campagne présidentielle qui donne une démarche biaisée de la conférence sociale que nous devons mener en 2022 ».

« Nous devons entrer dans le doit commun pour la retraite et les autres prestations sociales. Les élus doivent nous aider, c’est une question de volonté politique. Il faut une reconnaissance pleine et entière que nous sommes des français ».