Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin annoncent plus de moyens pour protéger Mayotte

sécurité
Lecornu Darmanin

Selon les deux ministres, le dispositif sécuritaire va être renforcé pour faire "respecter le confinement et lutter contre l’immigration illégale".

Parmi les annonces, on retiendra le maintien des deux pelotons de gendarmes mobiles le temps qu'il faudra à Mayotte. Ils avaient été envoyés sur notre territoire suite au triple homicide de Petite Terre fin janvier.

Dans le même temps, Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu annoncent l'arrivée à Mayotte de vingt policiers d'ici au mois de mars "afin d’assurer le complètement des effectifs de la Direction Territoriale de la Police Nationale". Treize gendarmes supplémentaires seront envoyés d’ici l’été 2021, permettant, selon les deux ministres, "le renforcement des forces de sécurité intérieure déjà présentes sur le territoire mahorais, notamment la création d’une compagnie et de renforcer la brigade de Koungou, deuxième ville du département."

Sur le volet de l'immigration clandestine, les ministres de l'intérieur et des outre-mer ont décidé "du maintien en continu de trois intercepteurs des forces de sécurité intérieure grâce à l’arrivée de personnels qualifiés depuis l’Hexagone - gendarmes et policiers". Selon les ministères, en janvier 2021, 2 450 réadmissions aux Comores de personnes venues illégalement sur le territoire national ont été effectuées.

Aucune annonce n'a été faite par les deux ministres sur l'arrivée prochaine à Mayotte d'un batiment de marine pour la surveillance des frontières du 101eme département.