Transport scolaire : le département prend des mesures pour la sécurité des élèves et les conducteurs des bus.

sécurité
transport scolaire
Face à la violence et les agressions sur les transports scolaires , le département a pris plusieurs mesures pour sécuriser les élèves transportés et les conducteurs.
 
L’exemple le plus frappant reste celui de Koungou où des mineurs d’à peine 11 ans s’amusaient à caillasser les bus scolaires. Des incidents qui ont agacé le Général Philippe Leclercq commandant de la gendarmerie nationale à Mayotte qui, dans un communiqué,  a déploré le laxisme des parents.
Le conseil départemental lui emboîte le pas en annonçant un certain nombre de mesures.

✔️ La mise en place du contrôle conjoint entre la police nationale, la gendarmerie nationale, le Conseil Départemental et la société Matis.   

✔️ La généralisation du dispositif des parents relais pour que les parents puissent être impliqués dans l’éducation de leurs enfants et avoir la conscience de l’importance du transport scolaire.

✔️ Une réunion avec tous les transporteurs et le cas échéant les conducteurs de véhicules scolaires sera programmée en partenariat avec les forces de l’ordre afin d’instaurer une procédure permettant d’avoir une bonne coopération entre les différents intervenants du terrain.

✔️ Une procédure d’assermentation des agents du terrain en cours.

✔️ Le renfort des équipes de médiateurs.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live