15 août : le pèlerinage de l'Assomption a rassemblé des milliers de personnes

religion
pélerinage assomption 2020
©Nicolas Fasquel
Ce samedi 15 août, les catholiques se sont retrouvés pour la traditionnelle marche de l'Assomption. Partis de leur église à pieds, plusieurs milliers de personnes ont prié et chanté jusqu'à la tribu de la Conception, au Mont-Dore. Certains sont venus de loin pour honorer la Vierge Marie.
Plusieurs milliers de catholiques prient la Vierge Marie. En marchant, ils célèbrent la mère de Jésus Christ qui est montée au ciel après sa vie terrestre. Parmi les fidèles, ce groupe de jeunes étudiants originaires du Vanuatu.

"C'est eux-mêmes qui font leur chapelet avec leurs intentions personnelles, pour leurs besoins, ce qu'ils veulent demander à Maman Marie, en ce grand jour de sa montée vers le ciel" indique Soeur Madeleine, de l'Archevêché de Nouméa. 
pelerins vanuatais assomption
©N.F
 

Venus de loin

Les autres fidèles viennent de Nouméa, de Dumbéa ou encore de Païta. Ils se rendent tous à la tribu de la Conception dans la commune du Mont-Dore. Certains vont effectuer plusieurs kilomètres à pieds, soit plus de deux heures d'efforts, en musique, notamment au son de Eje Bahamani un chant en Nengone.  "C'est une façon de marquer la maman de Jésus. On va marcher et puis en même temps, prier, chanter jusqu'à Conception" explique Noël Sinewami.

En ce 15 août, les plus jeunes aussi marchent pour honorer la Vierge Marie. Pour leurs accompagnateurs, il est important de conserver la foi et de la transmettre aux prochaines gérénations.
 

Ca permet de se poser, de faire un petit bilan sur soi, je pense que c'est important de s'arrêter de temps en temps dans notre monde, où tout est à grande vitesse et ça permet aux jeunes de se poser les bonnes questions et de faire un bilan sur leur vie.

- Maria Assomption Vaitanaki. 


Une fois arrivé à la tribu de la Conception, chacun se recueille sur l’autel de la Vierge Marie puis écoute la prière pénitentielle de Monseigneur Guillain de Rasyli de Wallis et Futuna. Une préparation solennelle aux confessions, aux animations spirituelles, à l’Angélus et à la messe publique. 

Le reportage de Natacha Lassauce-Cognard et Nicolas Fasquel.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live