publicité

Transfert des compétences : l’inquiétude des maires

L’association des Maires de Nouvelle-Calédonie s’est réunie cette semaine pour faire le point sur cette question. Ils regrettent un manque de concertation avec les institutions engagées dans le processus de transfert des compétences.

  • Karine BOPP DUPONT
  • Publié le , mis à jour le
23 communes du nord, des îles et trois communes du sud, forment l’AMNC, l’association des Maires de Nouvelle-Calédonie, créée il y a 40 ans. Les communes, collectivités d’état, vont être transférées à la Nouvelle-Calédonie, or les édiles municipaux demandent à être associés en amont aux discussions avec leurs partenaires, à savoir le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et l’État.

Proches de leurs administrés, ils s’inquiètent des conséquences de ces transferts sur plusieurs dossiers : les contrats d’association avec l’enseignement privé, les ressources fiscales et enfin la sécurité civile. Sans réponses constructives du gouvernement calédonien, l’AMNC compte interpeller le Ministre des Outremers, et demande à ce que le changement de statut des communes soit mis à l’ordre du jour du comité des signataires.

Ci-dessous, le reportage de Charlotte Risch et Christian Sfalli et l’interview d’André Gopea, maire de Ponérihouen et président de l’AMNC :
L'association Des Maires De Nouvelle-Calédonie Inquiets

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play