OPT: Harold Martin mettra un terme définitif aux fonctions de Jean-Yves Ollivaud

justice
Harold martin
Harold Martin, président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie.
Avec sa double casquette de président du gouvernement et du conseil d'administration de l'OPT, Harold Martin a annoncé que Jean-Yves Ollivaud ne réintégrera pas ses fonctions de directeur de l'office des postes de Nouvelle-Calédonie.
La cour d'appel de Paris a condamné l'ex-directeur de l'OPT Jean-Yves Ollivaud à 5 millions de francs cfp d'amende pour faux et détournement de fonds publics mais a laissé de côté l'interdiction de gérer.
Le directeur de l'Office des Postes a donc déposé un pourvoi en cassation  et n'écarte pas un retour à la tête de l'Office. 
 
Mais Harold Martin, le président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, qui est aussi le président du conseil d'administration de l'OPT, a fait clairement savoir que le retour de Jean-Yves Ollivaud à la tête de l'office des postes est totalement exclu: "je n ai pas l arret de la cour d' appel de Paris concernant la condamnation ou pas de monsieur Jean-Yves Ollivaud mais si la presse dit vrai, si monsieur ollivaud a été effectivement condamné pour faux et usage de faux et détournement de fonds publics, si tel est le cas, alors je présenterai au gouvernement un arrêté mettant fin aux fonctions de monsieur Ollivaud"  a déclaré Harold Martin, lors du point de presse du gouvernement sur le budget primitif 2013.

Mais lorsqu'une journaliste a demandé à Harold Martin s'il appliquerait le même type de mesure à sa propre personne, en cas de condamnation dans l'affaire OPT-3G, le président du gouvernement a répondu, un peu sèchement : "Si je suis condamné vous verrez bien ce que je ferai, j'ai bien compris que vous voulez que je sois condamné..."