Elections internes de l'UMP : la fédération de Nouvelle-Calédonie ne veut pas rentrer dans la polémique

politique
frogier
L'incroyable imbroglio des élections internes de l'UMP laisse de marbre la fédération de Nouvelle-Calédonie. Ce sont pourtant ses voix qui ont été oubliées dans le comptage final, déclenchant l'offensive des "fillonistes".
Le contraste est saisissant. À Paris, des élections internes complètement ratées que les adversaires politiques observent avec ironie et « compassion ». À Nouméa, un scrutin qui s'est apparemment déroulé dans le calme et, selon le secrétaire fédéral de l'UMP en Nouvelle-Calédonie, Pierre Frogier, de manière tout à fait transparente.

Réaction de Pierre Frogier, secrétaire fédéral de l'UMP en Nouvelle-Calédonie



Forte de plus de 3293 membres, la fédération calédonienne de l'UMP n'est pas non plus à l'abri des querelles internes locales, surtout depuis quelques mois, mais, dès qu'il s'agit de questions nationales, les militants UMP calédoniens essaient de parler d'une seule voix. Ses dirigeants actuels regrettent par conséquent les querelles parisiennes actuelles. Sans vouloir s'en mêler et en souhaitant un retour rapide à l'unité du mouvement.

 

Pierre Frogier, secrétaire fédéral de l'UMP en Nouvelle-Calédonie

Réaction de Pierre Frogier, secrétaire fédéral de l'UMP en Nouvelle-Calédonie


Au coeur de l'actualité nationale, sans l'avoir vraiment voulu, après la découverte de ses voix non comptabilisées pour le décompte final devant départager François Fillon et Jean-François Copé pour la présidence de l'UMP, la fédération calédonienne de ce mouvement aurait préféré fêter autrement le 10e anniversaire du principal parti politique de droite.
 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live