publicité

"Affaire SPOT": Philippe Gomès, a été relaxé par la cour d'appel de Nouméa

La cour d'appel a infirmé la condamnation pour prise illégale d'intérêts dans "l'affaire des climatiseurs de Goro", dèja relaxé en première instance pour abus de biens sociaux, Philippe Gomès est donc innocenté.

  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
 

Le rappel des faits

 
En 2005, Philippe Gomès, président de la province sud, était donc à ce titre membre du conseil d’administration de Goro Nickel mais aussi patron d’une entreprise privée " Spot", spécialisée dans la vente de matériels électriques: une société qui avait remporté le marché de l’installation des climatiseurs de l’Usine du sud pour un montant de 127 millions de francs cfp.
 
En mai dernier, en première instance, Philippe Gomès avait  donc été condamné pour prise illégale d'intérêts, à cinq mois de prison avec sursis et deux millions de francs cfp d’amende. 

 

Mais ce premier jugement n’avait pas empêché, Philippe Gomès de se présenter aux élections législatives car le tribunal ne l’avait pas condamné à une peine d’ inéligibilité. "Aux électeurs de juger" avait même lancé un membre du tribunal.
 
Devant la cour d’appel, le 26 octobre dernier, les avocats de Philippe Gomès, qui était notamment défendu par Maître Jean-Yves Le Borgne,considéré comme un ténor du barreau parisien, avaient plaidé la relaxe, pour eux la prise illégale d’intérêts n’a jamais existé. 
L' affaire avait été mise en délibéré au 4 décembre.
 
 

"Philippe Gomès est  innocenté"

 
Ce mardi matin, la cour d'appel de Nouméa a donc infirmé le jugement du tribunal correctionnel pour prise illégale d'intérêts. 
 
Le député Philippe Gomès est donc relaxé et ne sera donc plus inquiété par la justice dans " l'affaire des climatiseurs de Goro".
 
"Philippe Gomès est innocenté, c'est la satisfation totale" a déclaré Maître Frédéric De Greslan, l'un des avocats du député.
 
"Déjà relaxé en première instance pour abus de biens sociaux et là devant la Cour d'appel, c'est également le cas pour la prise illégale d'intérêts donc Philippe Gomès n'est plus coupable de rien, la justice a enfin reconnu qu 'il était accusé à tort et c'est donc la fin d'un feuilleton judiciaire qui a fait beaucoup de tort à Philippe Gomès" a précisé, avec un large sourire, Frédéric De Greslan, à la sortie de la Cour d'appel de Nouméa.
 

Le reportage de Charlotte Mestre et de José Solia de NC 1ère.

Philippe Gomès

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play