Calédonie Ensemble :Démission et motion de censure!

politique
Philippe Gomès démission
Calédonie Ensemble vient de franchir le Rubicon après la démission  du Gouvernement de Philippe Gomès  et le dépôt cet après midi d’une motion de censure au Congrès de la Nouvelle-Calédonie.  
Officiellement,  Philippe Gomès démissionne du Gouvernement pour se consacrer davantage à sa fonction de député de la seconde circonscription. Mais cela ne trompe personne ! Et le dépôt d'une motion de censure au Congrès le confirme: l'objectif est bien, pour Calédonie Ensemble, de se démarquer, voire de renverser le Gouvernement Martin.
Les griefs du parti de Philippe Gomès sont nombreux.Le mouvement dénonce , par exemple, un « accord de Nouméa en panne » et considère que le principe de collégialité et de solidarité ne sont pas respectés au sein de l’exécutif.  Autre grief avancé, des reformes économiques et sociales au point mort. 
Pour Frédéric de Greslan, qui remplace Philippe Gomès au gouvernement ,il s'agit de mettre les différents partis politiques devant leurs responsabilités." Depuis deux ans, cette coalition fonctionne sans résultats, aujourd’hui il y a une crise politique, institutionnelle mais aussi économique car les réformes n’avancent pas. C’est un gouvernement qui patine là où il faudrait donner de l'élan".
Sur le papier, la motion n'a que peu de chances d'aboutir puisque Calédonie Ensemble ne compte pas assez d’élus pour y arriver tout seul mais le mouvement espère profiter des dissensions actuelles au sein du Rassemblement-UMP  . 
 "C’est un vote à bulletin secret." précise Frédéric de Greslan pour qui " au RUMP et à l’UC il y a de grandes dissensions; certains, en interne,  rejettent la coalition…on verra bien ce qu’ils vont voter… » .
Pas sûr, toutefois, que ce calcul soit le bon .La motion de censure sera débattue vendredi.
Si la motion était votée, après un débat qui peut durer 48 heures ,le Congrès devrait alors se réunir dans les 15 jours qui suivent afin d' élire un nouveau gouvernement.

Gonzague.delabourdonnaye@francetv.fr, avec Dave Waheo-Hnasson