nouvelle calédonie
info locale

La surexploitation du thon dans le Pacifique Sud au menu de la CPS

pêche
La pêche au thon
Le Pacifique Sud est le lieu de pêche au thon le plus important au monde. Les directeurs de pêche de la région,réunis à la CPS pour une 8ème conférence, s'en inquiètent. Des variétés de thons se font rares et les conséquences vont se faire sentir à moyen, voire à court terme.
Du 4 au 8 mars, la CPS accueille la conférence des directeurs de pêche du Pacifique. Un des sujets débattus est la pêche au thon.
Avec par exemple 2 millions 300 000 tonnes de thon pêchés en 2011, elle représente une vraie source de richesses pour certains petits Etats insulaires comme Kiribati. Or les experts constatent que plusieurs variétés de thon sont,aujourd'hui surexploitées, particulièrement le thon obèse qui passe dans la catégorie "surpêchée", tandis que le thon jaune ou le thon bachi sont "encore" en catégorie "surexploitée". Ces catégories sont établies par les chercheurs pour alerter les responsables sur les conséquences de cette pêche de masse.
A l'origine de cette surexploitation de la ressource, des pays tels le Japon, Taiwan, mais aussi les Etats-Unis et l'Europe qui concluent des accords de pêche avec ces petites îles dont c'est la principale richesse (60% du PNB, par exemple, pour Kiribati). La Nouvelle-Calédonie n'est pas dans ce cas puisque ce type de pêche représente moins d'1% du PNB du pays mais elle subit indirectement le choix de ces îles qui détériore la qualité de la ressource des pêcheurs calédoniens.
Face à une question inquiétante, les directeurs de pêche pourraient recommander la baisse des quotas d'activité de pêche mais la décision finale appartient aux gouvernements des pays membre de la CPS.

Le reportage d'Olivier Jonemann et Robert Tamanogi

 

Publicité