publicité

Les gisements de classe mondiale sont de plus en plus rares en Nouvelle Calédonie !

A l'exception du Koniambo, les compagnies minières exploitent toutes des gisements déjà anciens. C'est bien sûr le cas de la SLN qui tente de pérenniser son activité à Népoui, en concentrant le nickel dans sa " laverie de Bernheim".

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
En 22 ans, 32 millions de tonnes ont été extraites des entrailles du Kopeto.

Le nickel de cette mine exploitée par la SLN a des teneurs de plus en plus faibles…

La SLN a mis au point un procédé d’enrichissement du minerai unique au monde, une "laverie" créée sur les bases d'un brevet déposé dans les années 1970.
Grâce à cette technique et à la découverte de six nouveaux gisements de nickel à faible teneur, le site du Kopeto a obtenu un sursis d'au moins 20 ans.

Le reportage d'Olivier Jonemann et de Michel Bouilliez de NC 1ère.


Pérennisation du site SLN Kopeto

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play