nouvelle calédonie
info locale

Listes électorales: indignations calédoniennes après les recours du FLNKS

politique
listes électorales provinciales
Le dépôt, par le FLNKS, de 1300 demandes de radiations ou d'incriptions sur les listes électorales des provinciales a suscité l'indignation de familles calédoniennes , convoquées pour justifier le fait que leurs enfants étaient bien citoyens. Ils ont reçu ce lundi des soutiens politiques.
Discussion enflammée ce lundi matin devant l’annexe du tribunal entre des personnalités non indépendantistes et des représentants indépendantistes des commissions électorales. Les premiers étaient là pour signifier leur indignation face aux recours déposés par le FLNKS. Ces derniers demandaient en effet aux juges d’inscrire 800 kanaks sur la liste spéciale qui permet de voter aux élections provinciales et de radier 300 personnes dont les noms sont à consonance européenne, vietnamienne ou wallisienne. Le FLNKS estime que les kanak, eux,  doivent être inscrits d’office.
Pour Madeleine OUNOU, le discours n’est plus juridique mais idéologique .


Une  vingtaine de personne était présentes devant le tribunal à l’appel du mouvement républicain. Mais on notait aussi la présence de Sonia Backes ou de Sonia Lagarde.
Philippe Blaise ,leader du MRC,  voit dans les recours du FLNKS une évidente discrimination.



Au cours de l’audience ,on a pu assister à des cas "ubuesques", comme celui de Karryl Bilou pour lequel le FLNKS demande la radiation... avant de se raviser et s’excuser devant les juges.


La plupart des recours en radiation ne devraient pas aboutir car, dans cette affaire, c’est aux plaignants d’apporter la preuve que les jeunes électeurs ne remplissent pas les conditions pour voter.
Il n’empêche que cette affaire jette un certain froid sur la notion de destin commun.

nathalie.daly@francetv.fr 
Publicité