publicité

Chikungunya: les premiers tests du vaccin sont concluants

Associé à celui de la rougeole, un vaccin contre le chikungunya devrait être disponible avant 2020, selon le magazine spécialisé Futura Sciences.

  • Par Angela Palmieri
  • Publié le
L'épidémie de grande ampleur qui avait frappé la Réunion en 2005/2006 ( 300 000 personnes contaminées, 248 morts) et les menaces qui pèsent sur le sud de l'hexagone ( voir dépêche) ont motivé les autorités françaises pour relancer la recherche. Une réalité sanitaire qui a aussi suscité l'intérêt des laboratoires privés qui raisonnent en terme de rentabilité pour la fabrication de vaccins.

Depuis plus de 40 ans, des essais ont été réalisés pour tenter de mettre au point un vaccin mais selon Fréderic Tanguy de l'Institut Pasteur, qui participe à l'élaboration de ce nouveau vaccin, ce sont des raisons économiques qui ont empêché la production d' un produit efficace :" En 1971, un premier essai de vaccin inactivé a vu le jour mais il était trop cher à produire, et nécessitait plusieurs doses. Il a dû être abandonné. C’est une dizaine d’années plus tard que l’armée des États-Unis a développé un nouveau vaccin mais les essais cliniques de sûreté se sont révélés négatifs, le virus n’était pas assez atténué et chez certains sujets, il était même redevenu aussi pathogènee  que l’original".

Avant 2020, d'ici 4 ou 5 ans selon les pronostics les plus optimistes, un vaccin contre le chikungunya devrait donc être disponible dans les pharmacies calédoniennes, en attendant il faudra s'armer de patience et de produits anti-moustiques….

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play