Cour d'assises de Nouméa: deux affaires de moeurs et sept crimes de sang

justice
entrée tribunal de Nouméa
©NC 1ère
Des crimes de sang qui ont marqué l'actualité calédonienne avec notamment le retour de l'affaire de la guerre des clans à Houaïlou et le "procès du Camp-Est" avec la comparution des auteurs présumés du meurtre d'Olivier Kakahau, battu à mort dans sa cellule.
La première affaire de cette session d'assises qui sera jugée ce mardi est un meurtre fratricide qui a lieu à la tribu de Kamoui à Houaïlou . Après une énième violente dispute, un homme avait tiré sur son demi-frère qui n' a pas survécu à ses blessures.

Houaïlou, théâtre aussi d’une autre affaire à la fin de la session, avec le retour à la barre de Marcellin Poukiou. En 2008, le conflit persistant entre les clans Poukiou et Mee-Euribeari avait atteint son paroxysme avec la mort de Sergio Boéhé. Fait pour lesquels Marcellin Poukiou a déjà été condamné une première fois, l’an dernier, à 12 ans de prison.
`
Jugée la semaine prochaine, l'affaire Olivier Kakahau, ce jeune homme avait été frappé à mort par ses co-détenus en octobre 2011, ce procès sera aussi celui du Camp-Est, la prison de Nouvelle-Calédonie, rebaptisée la " honte de la République " à cause de ses conditions de détentions inacceptables.

La session devrait se clôturer par  l’appel de Rémy Watton. L’homme, reconnu comme étant schizophrène, a déjà été condamné à 18 ans de prison pour avoir poignardé à deux reprises, Gaël Djawa près du musée de la Nouvelle-Calédonie, en août 2009.
Mais l'audience pourrait être reportée à cause de l'état de santé de l'accusé...
Les Outre-mer en continu
Accéder au live