nouvelle calédonie
info locale

Dernier hommage à Léopold Jorédié lors de ses obsèques à Gélima

disparition
obsèques léopold jorédié
©NC 1ère
Vive émotion ce lundi après-midi dans la petite tribu de Gélima à Canala où se sont déroulées les obsèques de Léopold Jorédié. Des personnalités politiques mais aussi de nombreux anonymes ont  rendu un dernier hommage à celui qui fut notamment le premier président de la province nord.
Ceux qui ont connu Léopold Jorédié se souviendront bien sûr de l' homme politique engagé mais pas seulement.. Comment oublier en effet " Léo " et son sens de l' humour, ce bon vivant, qui malgré son ancrage profond dans la vie de sa tribu, regorgeait de curiosité pour tout ce qui se passait dans le monde.
 
Son ouverture d' esprit animée par un profond sens du dialogue lui a valu parfois d' être fortement critiqué par ses compagnons de lutte indépendantistes.
Léopold Jorédié a été profondément imprégné par l'esprit des Accords de Matignon et de Nouméa, sa carrière politique a donc été marquée par une évolution constante de sa pensée et de sa conception de l' avenir de la Nouvelle-Calédonie.
 
En 1989, Léopold Jorédié avait eu des mots très durs à l' égard de Jean-Marie Tjibaou. " L'esclave a accepté de serrer la main de son maître " avait déclaré le militant fermement engagé dans la lutte pour l' indépendance, le jour de la célèbre poignée de mains entre Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou matérialisant les Accords de Matignon.
Mais fil des années, Léopold Jorédié a su progressivement se "déradicaliser" devenant un homme de dialogue qui a construit de nombreuses passerelles entre les camps indépendantiste et non indépendantiste.
 
Léopold Jorédié était sûrement trop en avance car ses choix mais aussi des erreurs de gestion ont écourté sa carrière politique mais ce lundi après-midi toute la classe politique calédonienne était présente pour lui rendre hommage. 
 
Léopold Jorédié, le premier président de la province nord est décédé dimanche matin à l'âge de 66 ans des suites d'une longue maladie. 
 

 

Le reportage à Gélima de Thérèse Waia et de Philippe Huneau de NC 1ère.

DMCloud:103185

Léopold Jorédié est donc enterré à Gélima, sa petite tribu située sur la commune de Canala, endroit pour lequel il s' est toujours investi, car en plus du travail coutumier qu' il n' a jamais délaissé, il siégeait au sein du conseil municipal depuis 1977.

Il a aussi été le maire de cette commune de 1989 à 1995. L'homme a donc laissé une trace indélébile...

Le reportage de Brigitte Whaap et de  Philippe Kuntzmann de NC 1ère.

DMCloud:103545








Publicité