nouvelle calédonie
info locale

L'Etat impose à la Nouvelle-Calédonie le choix du charbon de la SLN: les premières réactions

politique
Centrale à charbon
L'usine de la SLN (Eramet) à Nouméa soutenue par l' Etat dans le choix du charbon pour alimenter sa future centrale électrique ©NC 1ère
La validation par l'Etat de la centrale à charbon de la SLN, à travers les propos du ministre des Outre-mer, est venue court-circuiter le débat sur les énergies renouvelables. Les écologistes sont déçus et les politiques sont pris de court...

L'annonce de Victorin Lurel a surpris tout le monde en Nouvelle-Calédonie.
En validant le choix du charbon pour la centrale de la SLN, l'Etat a violemment déçu les écologistes qui espéraient une alternative d'énergie renouvelable. " Je veux communiquer sur l'impéritie de la SLN " a déclaré Martine Cornaille, la présidente de l' association Ensemble pour la planète en précisant que" la SLN possède une centrale obsolète depuis de nombreuses années et d'un seul coup, elle nous prend en otages en affirmant qu'à cause de sa vieille  centrale elle perd des milliards de francs cfp par mois ! Alors pourquoi la SLN n'a t-elle pas fait les choses en temps et en heure en programmant ses investissements ? Cela aura pu permettre d'envisager des solutions alternatives aux énergies fossiles".


A la mairie de Nouméa, le maire Jean Lèques préfère réserver son opinion en attendant d'avoir lu le rapport d'expertise, mais son premier adjoint ne mâche pas ses mots pour commenter l'annonce de Victorin Lurel en parlant même de" néo-colonialisme!
"Ce que nous constatons aujourd'hui c'est que la SLN nous met devant le fait accompli " a précisé Gaël Yanno fortement agacé par l'attitude du ministre des Outre-mer qui vient en Nouvelle-Calédonie " pour nous dire ce que nous devons faire, c'est donc une question qui est très mal engagée..."

A la province sud, la position est beaucoup plus mesurée, Cynthia Ligeard, la présidente de la province sud, s’estime satisfaite car ses recommandations ont été prises en compte par les experts mandatés par l'Etat." Je trouve que cette expertise a été bien menée puisque nos recommandations ont été prises en compte par les experts".
Cynthia Ligeard a précisé qu'elle "prend acte de la conclusion des experts et attend désormais que la SLN dépose son dossier à la province sud".

Le président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie a lui fortement critiqué l'absence de stratégie de la SLN qui provoque des débat inutiles. " C'est la SLN qui a ouvert le débat sur une centrale à gaz pour finalement faire marche arrière" a expliqué Harold Martin.

Enfin Calédonie Ensemble,pourtant à l'origine de l'expertise, attend encore d'en avoir connaissance avant de se prononcer...


Publicité