publicité

L'invité politique, Didier Leroux : "lorsqu' André Dang propose à la province sud d'entrer dans le capital de la SMSP, c'est pour qu'elle participe au remboursement d' XSTRATA"

Didier Leroux a commenté sans langue de bois la récente actualité nickel et notamment les propositions d' André Dang, président de la SMSP. Didier Leroux, qui est toujours un ardent défenseur de la TVA, a aussi critiqué les lois anti-vie chère votées par le congrès jugées comme étant "excessives".

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
Didier Leroux, élu du congrès, qui se présente comme un centriste et qui fait aussi partie de l'alliance Rassemblement-UMP, Avenir Ensemble et Le Mouvement de la Diversité a commenté l'actualité récente. 

D'abord le nickel, un domaine que Didier Leroux connait bien car lors de son passage au gouvernement de Nouvelle-Calédonie, il a été" monsieur mines" pendant plusieurs années. Selon lui les récentes propositions d'André Dang ne sont pas le fruit d'un acte de générosité. Lorsqu' André Dang propose sur la plateau du JT de NC 1ère à la province sud d' entrer dans la SMSP , c'est parce qu'ainsi précise Didier Leroux " le nouveau partenaire, la province sud pourra aider la SMPS a payé la facture à XSTRATA, l' Usine du nord ayant coûté beaucoup plus chère que prévu..." .
Commentaire direct de Didier Leroux aussi sur la deuxième proposition d' André Dang, " lorsque le président de la SMSP affirme qu'il souhaite que la Nouvelle-Calédonie obtienne la majorité dans la capital d'Eramet, c'est vraisemblablement pour mettre la main sur le domaine minier de la SLN.... pour pouvoir en revendre une partie aux coréens".

Autre domaine critiqué par Didier Leroux: la méthode utilisée pour lutter contre la vie chère.
Selon Didier Leroux, toujours ardent défenseur de la TVA, la loi anti-trust adoptée par le congrès de Nouvelle-Calédonie va être inefficace car "excessive".
D'une façon générale, Didier Leroux considère que la politique de l'ultra-réglementation est un mauvais choix qui va décourager les entrepreneurs.

Enfin Didier Leroux appelle de ses vœux au renouvellement générationnel des décideurs politiques du pays. Le leader centriste a précisé qu’il ne participera pas aux municipales mais qu’il entend être très actif pour les provinciales qui doivent selon lui permettre l’avènement de la jeunesse au premier plan.

L'intégralité de l'interview de Didier Leroux.

Didier Leroux , invité politique du journal télévisé de NC 1ère le dimanche 6 octobre 2013
Didier Leroux , invité politique du journal télévisé de NC 1ère le dimanche 6 octobre 2013

A la suite de l'intervention de Didier Leroux, la SMSP a tenu à réagir aux propos la concernant. Voici la réaction signée de son porte-parole Dominique Nacci:
 
"S’agissant de l’usine du Nord, notre partenaire GlencoreXstrata garantit l’intégralité du plan de financement de la construction, sans possibilité de dilution capital ou de nantissement de ses titres dans la co-entreprise KNS. Le service de la dette est étalé sur 25 ans, ce qui permet aux deux partenaires de percevoir des dividendes dès les premières années de production commerciale.
S’agissant de la seconde ligne de production de notre usine en Corée, et contrairement à l'usine de Doniambo, les performances de l’usine de Gwanguang permettent de diminuer la teneur d’alimentation en nickel à 2%, ce qui accroit la ressource valorisable. SMSP n’a donc pas besoin de payer 51% du coût de la construction de cette seconde ligne, ou même d’apporter d’autres titres miniers. C'est en fait la performance des outils industriels qui produit l'étendue de la ressource mobilisable par l'abaissement de la teneur et l'augmentation des volumes.
Enfin, s’agissant de notre projet d’usine en Chine, cette dernière sera alimentée avec du minerai latéritique et non des garniérites. La Nouvelle-Calédonie exporte chaque année 2 millions de tonnes de latérites fatales à Queensland Nickel en Australie, lequel produit de l’hydroxyde de nickel revendu en Chine par Glencore. Notre ambition est de construire une usine en Chine avec le client final, dans laquelle nous aurons 51%, afin de valoriser ces latérites qui pour le moment sont vendues quasiment au prix de revient. "

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play