"Grand Tuyau": Vale NC a 48 heures pour fournir des explications

environnement
plongeur émissaire marin
©Vale NC
Vale NC a multiplié les communiqués rassurants depuis la découverte d'un morceau de tuyau à la dérive par le Betico qui naviguait dans le Sud. Mais la DIMENC a lancé un ultimatum à l'industriel qui dispose donc deux jours pour s'expliquer.

L' ultimatum

 
La province sud réclame plus d'explications!
 
Depuis quand l'extrémité du grand tuyau s'est-elle décrochée?
En clair, depuis quand cette "émissaire marin" qui évacue tous les résidus liquides de l'Usine du sud ne fonctionne plus correctement?
Quel est l'impact sur l'environnement?
Trop de questions qui restent sans réponses...
 
Mercredi soir sur le plateau du journal télévisé de NC 1ère, Cynthia Ligeard,la présidente de la province sud, a donc annoncé que la DIMENC (Direction de l'industrie, des mines et de l'énergie) avait donné 48 heures à VALE NC pour fournir des explications cohérentes.
 
Un ultimatum assorti d'une menace de fermeture du site industriel...
 
 
Le tuyau retrouvé ? Pas de pollution? 
 
 
Depuis 48 heures, lorsque le Betico a du faire une manoeuvre pour éviter de justesse le morceau de tuyau cassé qui dérivait, VALE NC a publié plusieurs communiqués qui se veulent rassurants; " les plongées réalisées sur zone ont permis de localiser le tuyau par le fond qui se situe proche de son tracé normal...aucun impact environnemental n'est à déplorer...". 
 
Une de nos équipes s'est rendu sur le site pour recueillir les premières explications et constatations de VALE NC...
 

Le reportage de Brigitte Whaap et de Christian Favennec.


13 millions de m3 de résidus par an

 
Certains le nomment le "Grand Tuyau", d’autres préfèrent utiliser son nom scientifique: l’émissaire marin.
C'est une conduite sous-marine de 23 kilomètres de long  et 70 centimètres de diamètre. 
Ce pipeline part du port de l’usine de Vale pour déboucher au large de la Baie de Kwé à plus de 46 mètres de profondeur. 

shéma tuyau VALE NC
©Vale NC

C’est donc à l' extrémité de ce " Grand Tuyau", là où il y a la cassure, que sont rejetés les résidus liquides produits par l’usine. 

Des rejets dénommés également "effluents" qui contiennent des métaux dissous comme par exemple du magnésium, du sulfate, de l’aluminium mais aussi des traces d’arsenic, de cuivre ou de plomb.
C’est cette composition qui a suscité de nombreuses inquiétudes de la part du grand public, des riverains et des associations 

Selon l’observatoire de l’environnement de la Province Sud, les études sur ces rejets ont conclu à un risque chimique très réduit pour le milieu marin. 
 
La concentration de l’effluent diminuerait de 5000 fois au bout du Grand Tuyau. 
Chaque année, le complexe métallurgique  produit près de 13 millions de m3 de résidus liquides qui sont dilués dans les eaux du lagon.
 

Les explications en images de Sylvain Duchampt.


Les responsables de Vale NC  sont attendus ce jeudi après-midi à l’hôtel de la province sud pour rencontrer l’exécutif et les associations de défenses de l’environnement.