La Nouvelle-Calédonie s'apprête à fêter le Têt

société
Nouvel an chinois en Nouvelle-Calédonie
Quartier Asiatique de Nouméa ©NC1ère
Le "Têt" va être fêté ce jeudi soir en Nouvelle-Calédonie. Petit retour sur cette fête, qui marque le début d'une nouvelle année. 
Ce jeudi soir, un certain nombre de Calédoniens s’apprêtent à fêter le Têt Nguyên Dan. En vietnamien, cela signifie littéralement « fête du premier jour de l’année ». Beaucoup préfèrent utiliser la simple appellation de « têt ». 
 
Pourquoi le Nouvel an des Vietnamiens et Chinois ne tombe pas le 1er janvier ? 
Comme les Chinois, les Vietnamiens utilisent le calendrier solaire grégorien d’origine romaine. Un nom bien compliqué pour ce calendrier luni-solaire, qui tient compte de l’évolution de la lune et de la rotation de la Terre autour du soleil. Pour faire simple, le premier de chaque mois débute à la nouvelle lune et le 15ème jour du mois correspond à la pleine lune. 
 
Calendrier vietnamien
Calendrier vietnamien ©come2viet.com
Pour que l’année du calendrier coïncide avec l’année du calendrier occidental, un 13e mois supplémentaire intercalaire est rajouté tous les deux ou trois ans. 
 
Pour la petite histoire, le calendrier sino-vietnamien est bien plus ancien que le calendrier occidental actuel. Il a en effet été instauré par l’Empereur Chinois Huang Di en l’an 2637 av.-J.C, lors de la 61ème année de son empire. 
 
Quand a lieu exactement la fête du Nouvel An chinois et vietnamien ? 
La fête du Têt et du Nouvel An chinois ont lieu le jour de la première lune, au milieu de la période entre le solstice d’hiver et l’équinoxe du printemps, soit entre le 21 janvier et le 21 février. 
 
Il existe une petite différence cependant entre le calendrier vietnamien et celui des Chinois : le début exact de la phase de la lune. Du fait du décalage horaire entre Hanoï et Pékin, les mois lunaires du calendrier peuvent ainsi être décalés d’un jour entre les deux pays. 
 
Le Têt est annoncé le 30 janvier à Nouméa, mais dans certains pays, on parle du 31. Pourquoi ? 
Nouvel an chinois en Nouvelle-Calédonie
©NC1ère
La date exacte est déterminée par l’observatoire de Nankin, aussi appelé l'Observatoire de la montagne pourpre. Cette année, ce dernier a fixé la date du premier jour du calendrier chinois le 31 janvier à 5h39 heure de Beijing.

A Nouméa, le premier jour sera donc le 31 janvier à 3h39 et les gens le fêteront donc dans la nuit du 30 au 31 janvier. 
 
Sur d’autres continents, comme en Europe ou aux Etats-Unis, le nouvel An se retrouve décalé. A Paris, par exemple, selon la date et l’heure fixés par l’observatoire, le nouvel An chinois doit commencer le 31 janvier à 13h39. Les gens le fêteront donc là-bas dans la nuit du 31 janvier au 1er février. 
 
Cela explique pourquoi sur certains sites Internet, notamment des sites situés en Europe ou aux Etats-Unis, la fête du Nouvel an est annoncée pour le 31 janvier au soir, alors qu’en Nouvelle-Calédonie, les gens s’apprêtent à le fêter ce jeudi soir. 
 
Et l’astrologie dans tout ça ? 
Et puis, comme beaucoup le savent déjà, chaque année est placée sous le signe d’un animal de l’horoscope chinois et d’un élément. L’année passée, 2013, était placée sous le signe du serpent d’eau. D’après les astrologues, cela signifiait une année sombre et agitée. 
 
Cheval de bois
©eco-sapiens.com
A les écouter d’ailleurs, cette année n’augure pas forcément que du bon. Le 31 janvier, nous allons passer dans l’année du cheval de bois et elle ne promet pas d'être de tout repos. 

"Cette année est celle du cheval de bois, et le bois est très combustible. Il y aura profusion de scandales, conflits, explosions et violentes disputes", a ainsi déclaré Alion Yeo, un des maîtres feng shui les plus connus de Hong Kong, à l’AFP.
 
Mais en tout cas, en attendant que le dragon vienne chasser les mauvais esprits, place à la fête et Chúc Mừng Nǎm Mới !