Radiations des listes électorales: le bras de fer continue

élections provinciales
carte 06/03/2014
©NC 1ère
Le FLNKS dénonce la "mise en minorité" des indépendantistes au sein des commissions spéciales administratives, chargées de réviser les listes électorales. De son côté, Calédonie Ensemble propose une nouvelle parade juridique pour contre-attaquer les futurs recours des indépendantistes.
Pour le FLNKS, les personnes non inscrites sur les listes électorales de 1998 ne doivent pas figurer sur la liste électorale spéciale et donc ne peuvent pas voter pour les élections provinciales de mai 2014. 
 
Le Front indépendantiste a donc pris le parti de dénoncer la règle appliquée depuis lundi dans chaque commission administrative spéciale, selon laquelle le demandeur doit apporter la preuve du bien fondé de sa démarche pour faire radier un électeur.
 
Le FLNKS dénonce aussi la "mise en minorité des indépendantistes" au sein de ces commissions chargées de décortiquer les listes électorales calédoniennes." Si ces commissions ne travaillent pas dans la légalité on va à l'échec!" a notamment déclaré au nom du FLNKS, Gérard Reignier.
 
Lors d'une conférence de presse ce jeudi, Calédonie Ensemble a présenté une nouvelle parade juridique pour anticiper les futurs recours du FLNKS devant les tribunaux. " Une jurisprudence rassurante" selon Philippe Michel.  
 
Le député Philippe Gomès a aussi contacté le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, au sujet de la mission de l'ONU attendue dimanche sur le territoire. Un événement fortement contesté par les non indépendantistes.
 
Le leader de Calédonie Ensemble a commenté la présence de deux représentants Fidjiens du comité de décolonisation de l'ONU. "C’est une pantalonnade!" a  déclaré Philipe Gomès en faisant référence à  la situation politique de Fidji. "Un pays qui s’est assis sur la constitution et toutes les libertés" a renchéri le député calédonien.
 

Le reportage d'Erik Dufour et de Robert Tamanogi de NC 1ère.

 
Commentaires sur le travail effectué au sein des commissions transmis par le Rassemblement-UMP dans un communiqué:
 
"A ce jour, toutes les commissions administratives de révision des listes électorales spéciales se déroulent conformément au souhait formulé par le Front pour l’Unité – Rassemblement-UMP, c’est-à-dire en écartant tous les recours déposés par les représentants du FLNKS.
 
Pour la petite histoire : 
Lors d'une commission en Province Nord mardi 4 mars, les représentants du FLNKS locaux ont refusé de déposer les recours qui leur avaient été transmis. Ainsi, aucun recours n’a été examiné lors de la commission. 
De plus, lors d'une commission en Province Sud, mercredi 5 mars, après avoir déposé une vingtaine de recours, le représentant du FLNKS, comme le reste des membres de la commission, a voté contre ses propres recours! "