publicité

67 listes en compétition pour le second tour des municipales

67 listes ont été officiellement annoncées pour le second tour des élections municipales de dimanche prochain en Nouvelle-Calédonie. 

© NC1ère
© NC1ère
  • Par Elif Kayi
  • Publié le , mis à jour le
67 listes ont été déposées ce mardi à 18 heures. Les tractations sont allées bon train et on note 15 fusions de listes, par rapport aux résultats du premier tour de dimanche dernier. 

Du côté de Nouméa, Gaël Yanno et Gaby Briault avaient déjà annoncé lors de leur conférence de presse commune mardi à 14h la fusion de leurs deux listes. La liste menée par Gaby Briault obtient 8 places, dont 4 éligibles. Briault se retrouve en septième position sur la liste de Gaël Yanno, "Union pour Nouméa". Marie-Claude Tjibaou n’a pas appelé à voter pour Sonia Lagarde ("Avec nous, ça va changer"), mais contre la majorité sortante. Pas de consigne de vote des autres candidats évincés au premier tour, Jean-Raymond Postic et Bertrand Cherrier. 
 
A Païta, la liste Calédonie Ensemble, conduite par Frédéric De Greslan et arrivée en seconde position dimanche dernier 26%, a été rejointe par Silipeleto Dit Fiu Muliakaaka, dont la liste « L’unité dans la diversité pour vivre ensemble » avait crée la surprise dimanche en recueillant 8,40%. Muliakaaka obtient trois places sur la liste de De Greslan ("Pour un soufffle nouveau à Païta") et arrive lui-même en septième position. Louisa Bréhé, qui avait recueilli 7,55% dimanche dernier, a quant à elle apporté son soutien au maire sortant Harold Martin ("Païta pour tous"). 
 
Au Mont-Dore et à Dumbéa, pas de changement par rapport à ce qui avait été laissé entendre jusque-là : triangulaire au Mont-Dore et quadrangulaire à Dumbéa. 
Au Mont-Dore, aucune alliance n’a été mise en place et les listes menées par Eric Gay ("Front pour l'Unité/Le Rassemblement UMP"), Monique Jandot (Calédonie Ensemble) et Jean-Irénée Boano ("Bien vivre au Mont-Dore pour une Nation Arc-en-Ciel") se sont maintenues, comme attendu. On attend les consignes de vote de la candidate Chantal Courtot, évincée au premier tour. 
A Dumbéa, les candidats avaient laissé entendre au lendemain du premier tour qu’il n’y aurait pas d’alliance. Une situation qui a été confirmée lors du dépôt des listes ce mardi. les quatre listes, menées par le maire sortant Georges Naturel ("Plus loin pour Dumbéa"), Bernard Marant (Calédonie Ensemble), Gil Brial ("L'Union pour Dumbéa") et Muriel Malfar ("Passionnément Dumbéa"), passées au premier tour se maintiennent donc. 
 
A Bourail, quatre listes restent en lice pour le second tour. Les deux candidats, Nadir Boufeneche ("Bourail, Uni pour le changement") et Julien Boanemoi (FLNKS), arrivés respectivement troisième avec 21,33% et quatrième avec 17,81%, s’étaient deux déclarés ouverts aux négociations. Il n’y aura cependant pas d’alliance avec les deux autres listes, arrivées en tête, et conduites par Patrick Robelin ("Intérêt communal de Bourail") et Brigitte El Arbi ("Unis dans la diversité"). 
 
A Yaté aussi, quatre listes se maintiennent au second tour. La liste du FLNKS, menée par Adolphe Kamebo Digoue, était arrivée en tête dimanche dernier avec un résultat de 38,81%. Elle sera opposée aux trois autres listes "Entente pour un renouveau municipal à Yaté" d’Eliane Ouetcho, la "Liste Coordination Commune" d’André Vama et "Yaté autrement" de Roger Tara. 

A Ponérihouen, où trois recours ont été déposés dès dimanche soir, quatre listes restent en lice pour le second tour : l’UC-Palika conduite par Pierre-Chanel Tutugoro - qui a déposé deux recours contre la liste de Fabrice Pouyé pour bulletin non conforme, mais aussi contre Astrid Gopéa -, "Union progressiste de Mélanésie - Union nationale pour l’indépendance", de Pouya Meray, la liste du Parti Travailliste menée par Hubert Naaoutchoue et "Vivre ensemble à Ponérihouen" de Fabrice Pouye. 
 
A Koumac, le maire sortant Wilfrid Weiss, qui avait obtenu 33,35% avec sa liste "Pour le Progrès communal", s’était retrouvé au coude à coude au premier tour de dimanche avec celle de Pierre Delhumeau, "Tous pour Koumac", qui avait récolté 31,06% des voix. S’ajoute la liste "Koumac Démocratie" d’Eric Gravina, qui avait été créditée de 12,53%. La liste FLNKS, conduite par Jean-Charles Monefara au premier tour, et qui avait obtenu 23,04%, ne se présente pas au second tour mais a annoncé avoir trouvé un accord avec Wilfrid Weiss dans la liste "Unis pour le progrès communal". Monefara ne figure cependant pas sur cette liste. 
 
A Kouaoua, les cinq listes participant au premier tour dimanche dernier, et qui avaient toutes franchi la barre des 10%, se maintiennent au second tour de dimanche prochain : le FLNKS Unitaire, conduit par Fredy Chagui, "Terre, commune et avenir de Kawiipa", d'Alcide Ponga, "Kouaoua, une commune pour tous", de Jean-Pierre Brumoere, "Diver-Cité Kawipa", de André Diainon et "Union, progrès, avenir" de Wiliam Nomai. 
 
Triangulaire à Maré avec la liste "Dynamique autochtone - FNLKS", conduite par Basile Citre, "Dynamique unitaire Nengone" de Pierre Ateroy Ngaiohni et "Entente citoyenne" de Charles Yeiwene. 
 
Triangulaire aussi a Ouégoa, avec "Union citoyenne", conduite par Joël Carnicelli, "Ouégoa pour tous" de Fernand Martin et la liste "FLNKS Ouégoa", conduite par Jacques Wahio. 
 
Même configuration à Poya, avec l’Union FLNKS de Poya, conduite par François Meandu-Poveu, qui sera en lice aux côtés des listes "Poya Nekö-Horizon 2020", conduite par Yasmina Metzdorf et l’ "Union nationale pour l’indépendance dans la diversité" d’Isaac Meandu-Poveu.  
 
A Boulouparis, trois listes se font concurrence : "Boulouparis en mieux", menée par Pascal Vittori, "Dynamique nationaliste de Boulouparis" de Gaston Poiroi et "Boulouparis en action" d’Alain Lazare. 
 
On reste dans les triangulaires à Ouvéa et Voh. A Ouvéa, on retrouvera dimanche prochain la liste « Palika Iaai pour tous » de Boniface Ouno, "Agir pour Ouvéa - UC FLNKS" de Maurice Tillewa et la liste du Parti Travailliste conduite par Cédric Meaou. A Voh, ce sont les listes "Voh de demain", de Jean-Luc Chenu, "Dynamique Vôôk-S’unir pour agir autrement", de Rose Nassaie Wacalie et l’"Union nationale pour l’indépendance" de Guigui Dounehote qui seront opposées au second tour de dimanche. 
 
Dernières triangulaire avec Pouébo, Pouembout et Touho. A Pouébo, la liste du Palika, conduite par Rodrig Tiavouane sera opposée à "Pouébo, avenir pour le défi du changement" avec Rock Doui et la liste de l’Union Calédonienne, conduite par Jean-Baptiste Dalap. A Pouembout, "Unis pour un destin commun", de Jean-Doui Naouna sera opposée au "Mouvement citoyen" de Robert Courtot et à la liste de l’Union Calédonienne, conduite par Martine Bertoni. A Touho, la liste FLNKS Commune Océanienne, conduite par Alphonse Poinine sera opposée à l’"Union citoyenne pour le changement" de Daniel Poigoune et "Tha Paladjä" de Sylvain Nea. 
 
A Houailou, la liste nationaliste unitaire (UC-UNI-Parti travailliste-FLNKS), conduite par Pascal Sawa sera opposée à la liste "Waai Oi Luu 2014, pour un changement durable", conduite par Francis Euriboa. La maire sortante Valentine Eurisouké, qui avait obtenu 17,95% avec sa liste UNI-Palika au premier tour, se retrouve en 14ème position sur la liste nationaliste unitaire de Pascal Sawa. 

A Kaala-Gomen, la liste "Entente communale", menée par Alain Levant sera opposée à la liste "Ensemble ! Travaillons pour Kaala-Gomen" d’Hervé Tein-Taouva. A Poum, l’Union citoyenne, menée par Henriette Hmae, sera opposée à la Dynamique Unitaire FLNKS de Jean Vara. Deux listes aussi en compétition à l’île des Pins : la liste FLNKS, menée par Nicodeme Kouathe, et le liste Rassemblement-Knuie, conduite par Hilarion Vendegou. 

Toutes les listes en compétition pour le second tour des municipales en Nouvelle-Calédonie à voir ici (PDF).


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play