publicité

Municipales : lutte serrée entre indépendantistes et loyalistes à Poya

A Poya, en Nouvelle-Calédonie, la partie s'annonce délicate pour le second tour des municipales. Côté loyaliste, une liste en course, opposée à deux listes indépendantistes. L'UNI a en effet décidé de faire cavalier seul et ne rejoint pas les rangs de la liste du FLNKS. 

Mairie de Poya © NC1ère
© NC1ère Mairie de Poya
  • Par Elif Kayi
  • Publié le , mis à jour le
A Poya, trois listes sont en campagne pour le deuxième tour des élections municipales.
 
Du côté loyaliste, Yasmina Metzdorf, qui mène la liste « Poya Nekö-Horizon 2020 », arrivée en tête dimanche dernier avec 39%, espère ramener la mairie dans son camp. « Nous allons marteler que nous sommes la seule alternative pour du changement », explique la candidate. Face à elle dimanche prochain, deux listes indépendantistes. 
 
Dimanche dernier, trois listes indépendantistes sont passées au premier tour. Lundi, une réunion de conciliation s’est tenue entre les listes. Au final, seules l’UC (Union calédonienne) et l’UPM (Union Progressiste Mélanésienne) ont fusionné et seront présentes ensemble dimanche sur la liste « Union FLNKS de Poya ». L’UNI (Union nationale pour l'indépendance), a par contre décidé de faire cavalier seul. 
 
Interrogé par NC1ère, François-Joseph Meandu-Poveu, tête de liste de la liste FNLKS n’a pas exprimé de critiques vis-à-vis de l'UNI : « On est satisfait de la position de l’UNI qui est restée ferme ». 
 
Isaac Meandu-Poveu, tête de liste de « Union nationale pour l’indépendance dans la diversité », justifie quant à lui la décision de sa liste de se maintenir au second tour : « Ils (NDLR : l'UC et l'UPM) ont mis en place une fusion et ont fait les répartitions. Et ils ont dit, voilà ce qui reste, c’est pour vous. On a trouvé qu’il y avait un manque de considération. On s’est dit, on se retire. »
 
Avec le maintien de la liste de l’UNI, la partie s’annonce serrée entre les camps indépendantiste et loyaliste. Pour Guy Meureureu-goin, qui menait la liste « Poya ensemble, pour un destin commun », créditée de 13,02% dimanche dernier, et qui se retrouve en troisième place de la liste FLNKS, les voix sont à aller chercher parmi les abstentionnistes : « Il y a au moins 500 abstentions. C’est là qu’on doit aller ». 
 
Retrouvez le reportage en images de Jean-Noël Mero pour NC1ère :

 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play