nouvelle calédonie
info locale

Dossier: l'inévitable modification de la clé de répartition budgétaire entre les trois provinces de Nouvelle-Calédonie?

élections provinciales
bâtiment de la province sud
©NC 1ère
La clé de répartition budgétaire entre les trois provinces a été actée par les Accords de Matignon et d'Oudinot en 1988, mais 26 ans plus tard ce système de financement semble avoir atteint ses limites. 
Les belles années budgétaires semblent être définitivement terminées pour la province sud, ce constat est unanime et a surtout été démontré par la Chambre territoriale des comptes et par l'Agence Française de Développement.
 
L'équation est simple: 75 % des habitants de Nouvelle-Calédonie vivent en province sud, mais la collectivité ne perçoit que 49% des recettes fiscales.
 
Une " inégalité" qui a ses racines, dans "l'esprit" des Accords de Matignon et d'Oudinot, à la fin des années 80, la volonté était de favoriser le développement des provinces Nord et Îles jugés comme étant défavorisées par rapport au sud.
 
Mais 26 ans plus tard, la réalité n'est plus du tout la même, avec la construction de l'Usine du Nord et le développement de la zone VKP, la province nord s'est notamment fortement "rééquilibrée"...
 
Si depuis trois ans, la situation financière de la province sud s’est révélée meilleure que prévue grâce notamment à des efforts conséquents sur le poste des charges de personnels, le bilan 2014 s'annonce plus critique. Notamment à cause de la baisse de la dotation versée par la Nouvelle-Calédonie et par l'insuffisance des économies réalisées grâce au transfert de certaines compétences au congrès, comme l'aide au logement ou encore le contrôle médical.
 
La province sud est donc en situation de déficit structurel chronique.
 

Les précisions de Sylvain Duchampt,Philippe Kuntzmann et Christian Favennec de NC 1ère.


Que faire pour améliorer la situation financière de la province sud? Faut-il absolument obtenir la modification de la clé de répartition des provinces, une question à haute sensibilité politique ? Pérenniser les ressources fiscales du nickel?

Les positions des responsables politiques recueillis par Sylvain Duchampt, Philippe Kuntzmann et Christian Favennec de NC 1ère.













Publicité