Province Nord : les rivaux de l'UNI et de l'UC au coude à coude

élections provinciales
Neaoutyine et Tyuienon
©NC1ère
En Nouvelle-Calédonie, la liste UNI Paul Néaoutyine est arrivée en tête lors des élections provinciales de Province Nord. Le Palika est cependant au coude à coude avec l'UC, conduite par Gilbert Tyuiénon. Le duel pour l'élection à la présidence de la Province vendredi prochain s'annonce serré. 
En Province Nord, la bataille était serrée entre liste Union Calédonienne-FLNKS (UC-FLNKS), menée par Gilbert Tyuiénon, et celle de l’UNI, conduite par Paul Néaoutyine, président sortant de la Province Nord. 
 
Au final, 639 voix ont séparé les deux formations rivales. Le parti de Paul Néaoutyine arrive en tête avec un résultat global de 38,18% contre 35,39% pour la liste de Gilbert Tyuiénon. 
 
Mais bien que l’UNI ait remporté les élections, et selon le principe du scrutin proportionnel, chacune des deux listes a obtenu 9 sièges à l’Assemblée de province. Le Parti travailliste se retrouvant privé d’hémicycle, ce sont les forces non indépendantistes qui devront jouer le rôle d'arbitre pour départager les deux leaders Paul Néaoutyine et Gilbert Tyuiénon lors de l'élection à la présidence de l'institution.  
 
Parmi les enjeux de la Province Nord, on retrouve la question de l’usine du Nord, dont l’UC cherche à s’approprier la « paternité » et qui avait très mal vécu la perte de la Province au profit du rival Paul Néaoutyine.

L’objectif de Gilbert Tyuienon était en effet de décrocher le fief de Paul Néaoutyine et de l’Uni-Palika, qui détenait 9 sièges lors de la précédente mandature contre 8 sièges pour l’UC.  
 
Le duel pour l’élection à la présidence de la Province Nord s’annonce tendu, même si Paul Néaoutyine, interrogé par NC1ère, ne semble pas inquiet : « On verra bien ce qui se passera vendredi mais je suis tout à fait serein ». 

ITW Neaoutyine pour les provinciales

 

Côté électeurs, tout comme on a pu le noter aussi dans les Îles, où ces derniers ont voté pour les partis de leurs îles, en Province Nord, les électeurs sont demeurés fidèles aux candidats ayant pour fief leur commune. 
 
A Poindimié, les électeurs se sont ainsi montrés loyaux envers leur maire : c’est la liste de Paul Néaoutyine (UNI), le maire de la commune, qui est arrivée largement en tête avec 65,3%. A Canala, sans surprise, la liste menée par Gilbert Tyuienon - qui est aussi le maire de la commune - a obtenu 59%, loin devant ses concurrentes de l’UNI et du Parti travailliste.  
 
Dans le camp loyaliste, on note une petite percée, avec 4 sièges au lieu de 2 en 2009. En 2009, la liste « Une Province pour Tous », qui regroupe des représentants de Calédonie Ensemble, avait obtenu un seul siège alors qu’elle en récolte 3 cette année. La liste dite sans étiquette conduite par Franis Euriboa « Entente provinciale Nord », qui rassemble des représentants du Rassemblement-Front pour l’unité, de l’Union pour la Calédonie dans la France et aussi de Calédonie ensemble, a obtenu un seul siège. 
 
Le Parti travailliste est le grand perdant de ses provinciales dans le Nord, puisqu’il n’obtient aucun siège. La défaite est sévère surtout que le parti avait récolté 12% des suffrages exprimés lors des dernières provinciales de 2009 et obtenu 3 sièges à l’Assemblée de province. 
 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live