publicité

Election du président du Congrès de Nouvelle-Calédonie: les forces en présence

Après l’élection des présidents et bureaux des provinces, tous les regards sont désormais tournés vers le Boulevard Vauban à Nouméa, où aura lieu ce vendredi l’élection du président du Congrès de Nouvelle-Calédonie. Quelles sont les forces en présence et les scenarii possibles?

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Angélique Souche(A.P)
  • Publié le , mis à jour le
Combien y aura t-il de candidats au perchoir?
C'est finalement la seule vraie inconnue à cinq jours de cette élection. De fait, la répartition des responsabilités décidées par les non indépendantistes et entérinée par le contrat de gouvernance solidaire ne laisse aucun suspense concernant le nom du successeur de Roch Wamytan( FLNKS).
Il s'agit de Gaël Yanno (UCF) qui sera donc-sauf changement de dernière minute-le seul candidat du camp "loyaliste"soutenu, là encore sauf surprise, par 29 voix contre 25.

L'incertitude porte donc sur la stratégie des indépendantistes . L'Union Calédonienne proposait jeudi dernier de ne former qu'un seul groupe indépendantiste au Congrès. Une hypothèse compromise par la décision de Paul Néaoutyine de gouverner seul en province nord.
Reste à savoir si l'UNI-Palika ira jusqu'à présenter son propre candidat boulevard Vauban pour la force du symbole ?
Mais les indépendantistes nous ont  aussi souvent habitués à des retours à l'union dans des contextes tendus entre les deux principales composantes du FLNKS....

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play