publicité

Le RC Lens dans le flou: Antoine Kombouaré résiste

L’entraîneur calédonien du RC Lens ne sait toujours pas avec certitude dans quelle division évoluera son équipe cette saison. Mardi,la DNCG a estimé que le club n’apportait pas les garanties nécessaires pour rester en Ligue 1.

© France 3 Nord
© France 3 Nord
  • Par Martin Charmasson (A.P)
  • Publié le , mis à jour le
La Direction nationale du contrôle de gestion, c’est le gendarme financier de la Ligue de football professionnelle. Elle vérifie les budgets des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 et les autorise ou non, à évoluer dans l’une ou l’autre division. 
 
Dans le cas du RC Lens, la DNCG a réclamé 10 millions d’euros en cash pour valider sa participation au championnat de France élite. Faute de règlement, elle a maintenu les Sangs et Or en Ligue 2 et l’appel interjeté par les Lensois a été rejeté. 
 
 
Le président du RC Lens Gervais Martel affirme être confiant en expliquant que même si les garanties de l'actionnaire principal,l’homme d’affaire azéri Hafiz Mammadov, n'ont toujours pas été reçues, la somme exigée a bien été virée avant le long weekend du 14 juillet.
 
Mais toutes ces explications soulèvent néanmoins un certain nombre de questions.
Surtout que Gervais Martel avait précédemment avancé des problèmes de transferts entre la banque d’Azerbaïdjan et le Crédit Agricole, puis une erreur dans le code IBAN avec le Crédit lyonnais...
Cela commence donc à faire beaucoup de problèmes de virements bancaires et l’entraîneur Antoine Kombouaré n’est pas dupe!
 
Il a donc décidé de boycotter la reprise tant que la situation financière du club n’est pas réglée. 
 
Antoine Kombouaré a en effet toujours affirmé qu’il n’entraînerait pas Lens en Ligue 2 surtout pas après avoir rempli sa mission de remontée en L1...
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play