Après le comité des signataires, place au comité technique

comité des signataires
bilan comité des signataires
©Léia Santacroce La 1ère
Si la séquence très politique et protocolaire de ce 12ème comité des signataires est terminée, place ce samedi soir (heure de Nouméa) au comité technique. Une réunion élargie qui permet chaque année aux acteurs calédoniens de soumettre leurs doléances à l’Etat en matière de vie quotidienne.
Une large partie des discussions devrait être consacrée aux problématiques de sécurité. Ce sera l’occasion pour l’Etat de répondre à la lettre commune des partenaires – en tout cas sur ce sujet – du Contrat de Gouvernance Solidaire, qui interpellait l’Etat la semaine dernière sur l’inacceptable situation de Saint-Louis. La député-maire de Nouméa, Sonia Lagarde, plaidera pour sa part auprès de l’Etat pour l’installation d’un commissariat à Tindu. Sur cette même thématique, devrait également s’engager les discussions sur la construction d’un centre éducatif fermé : quel projet ... et avec quels financements ?
L’Etat devrait lui confirmer un certains nombre d’engagements : les crédits pour les lycées du Mont-Dore et de Pouembout, soit 11 milliards CFP, l’antenne pénitentiaire en Province Nord prévue pour 2018. La poursuite des négociations pour l’alignement des tarifs bancaires calédoniens sur ceux de la Métropole seront aussi à l’ordre du jour, ainsi que la question centrale des contrats de développement. Le Premier ministre a déjà annoncé, vendredi lors du comité des Signataires, que l’Etat continuerait de soutenir la Calédonie en conservant le même niveau de crédit soit, 48 milliards de francs pour 2016 – 2020.
Autant de sujets qui globalement font l'unanimité chez les partenaires calédoniens, ce qui augure d’une journée beaucoup plus apaisée que la précédente.  
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live