publicité

L'Australie veut interdire le kava

En Australie, le ministre Nigel Scullion demande l'interdiction du kava, une boisson consommée dans toute la région du Pacifique. Pour lui, la kava, dangereux pour la santé, est une source de trafic. 

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Elif Kayi
  • Publié le
En Australie, Nigel Scullion, le ministre fédéral des affaires indigènes, souhaite interdire le kava sur tout le territoire. La boisson, une infusion de plante qui porte le même nom, est consommée dans tout le Pacifique. Le ministre accuse les habitants originaire de Tonga de se livrer à un trafic illégal de kava dans les villages aborigènes de l'extrême nord du pays.
 
En Australie, on compterait entre 3000 et 3500 de consommateurs très réguliers de kava. D’après les informations révélées la semaine dernière par The Weekend Australian, à Arnhem, au nord du pays, de nombreuses personnes consommeraient plus de trois cents grammes de poudre de kava par semaine. Un niveau qui est jugé alarmant. 
 
Pour le ministre Nigel Scullion, le kava est dangereux pour la santé et serait toxique pour la peau, pour le cœur et le foie. Il plaide donc pour une interdiction totale de l'importation. 
 
De retour du Pacifique, les voyageurs australiens ont le droit de rapporter un maximum deux kilogrammes de kava dans leurs bagages. Mais selon Nigel Scullion, ce kava est rarement utilisé à un usage personnel et est souvent vendu au marché noir. 
 
Ainsi, depuis 2009, pas moins de onze tonnes de kava ont été saisies par la police du Territoire du Nord. Le montant de ce butin équivaut à environ quinze millions de dollars australiens. 
 
En Nouvelle-Calédonie, où une interdiction du kava n’est pas à l’ordre su jour pour le moment, une petite entreprise s’est spécialisée dans la production locale de ce breuvage.
 
Retrouvez le reportage en images de Charlotte Risch et José Solia pour NC1ère : 
Le kava industriel (28/11/2014)

Sur le même thème

Les tweets de NC 1ère

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play