Rémi Le Goff: disparition tragique d'une figure du journalisme calédonien (MAJ Vidéo)

médias
rémi le goff décès
La Une des Nouvelles Calédoniennes dont Rémi le Goff fut rédacteur en chef
Rémi Le Goff est mort mardi soir,  après avoir été percuté, le matin, par la coque d'un bateau qui s'était désolidarisée de sa remorque, alors qu'il marchait en plein centre-ville de Nouméa. Il fut notamment rédacteur en chef des Nouvelles Calédoniennes, après une longue carrière internationale.
C'est une belle plume et, à l'évidence, un homme élégant, au vrai sens du terme, qui disparaît. Rémi Le Goff a été fauché hier par la coque d'un bateau mal attachée à sa remorque et qui l'a écrasé alors qu'il marchait tranquillement en centre -ville.Il avait 85 ans.
Rémi Le Goff, breton si besoin est de le préciser, a d'abord exercé son métier en tant que grand reporter, côtoyant les plus grands de ce monde: de de Gaulle à Nasser, de Pompidou à Hussein de Jordanie comme le précise le portrait dressé par nos confrères des Nouvelles Calédoniennes ICI, journal dont il fut le rédacteur en chef pendant huit ans. Car, après une carrière internationale riche, ce passionné de francophonie (passion qu'il transmettra plus tard à sa fille Tiaré), il débarque en Nouvelle-Calédonie en 1968 pour gérer les relations publiques de la SLN , intégrer le conseil d'administration de la France Australe avant de prendre la tête de l'information aux "Nouvelles".
Très impliqué dans le monde associatif , et notamment sportif, il avait été fait chevalier de la légion d'honneur en 2012.
Ses confrères regretteront un homme discret mais chaleureux, courtois et attentif aux autres, passionné de belles lettres et à qui l'élégance réelle n'aura jamais fait défaut.

MAJ: Ses obsèques seront célébrées mardi 30 Décembre à 13h30 en la cathédrale de Nouméa puis au cimetière du 5 ème km.


Extraits de la cérémonie de remise de la Légion d'Honneur à Rémi Le Goff en juin 2012  (Images aimablement fournies par Louis Palmieri):


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live