nouvelle calédonie
info locale

Claude Bartolone:" j'ai obtenu l'accord de tous pour organiser une réunion extraordinaire des Signataires de l'Accord de Nouméa"

politique
Claude Bartolone
Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale ©AFP
Un "Comité extraordinaire des Signataires" fin mai à Paris pour évoquer la question du corps électoral du référendum de sortie de l'Accord de Nouméa, c'est la proposition faite ce samedi par le président de l'Assemblée nationale en visite en Nouvelle-Calédonie.
Une situation tendue au-delà de ce qu’ils avaient pu en comprendre avant de se rendre sur place en Nouvelle- Calédonie, c’est ainsi que les trois membres de la délégation de l’Assemblée nationale, le président Claude Bartolone, le président de la commission des lois Jean-Jacques Urvoas et le député UMP et vice-président de la mission institutionnelle sur la Nouvelle-Calédonie Philippe Gosselin, ont décrit ce qu’ils ont pu ressentir du contexte calédonien.
 
Après la manifestation organisée vendredi à Nouméa, qui a rassemblé plus de 8000 personnes devant le Haut-Commissariat, Claude Bartolone a contacté le Premier ministre, puis engagé le dialogue avec l’ensemble des formations politiques calédoniennes. Le président de l' Assemblée nationale a proposé aux responsables politiques calédoniens la réunion de l’ensemble des Signataires de l’Accord de Nouméa, avant l’examen du texte de loi sur la modification de la loi organique par le Sénat et l'Assemblée nationale. "J’ai fait part au Premier ministre de la préoccupation des Calédoniens au sujet de la liste électorale référendaire, et il a tout à fait compris le contexte que je lui décrivais. Il a accepté l’idée d’une réunion des signataires, à condition d’avoir l’accord de l’ensemble des  formations politiques calédoniennes. J’ai terminé mon round aujourd’hui et j’ai obtenu l’accord de tous " a déclaré Claude Bartolone.

 

Le reportage de Nathalie Daly et de Robert Tamanogi de NC 1ère


 

Publicité