Les produits calédoniens sont sains pour le SIVAP, EPLP conteste

santé
FRUITS LEGUMES SIVAP
Les produits que nous consommons sont sains: c'est la conclusion du SIVAP après les résultats du plan de contrôle et de surveillance 2014. Il n’y a pas de non-conformité majeure ni de pratique frauduleuse. En revanche, EPLP conteste la sincérité de ces résultats.
Les fruits et légumes de Nouvelle-Calédonie contiennent moins de pesticides que les années précédentes, selon le plan de contrôle et de surveillance du SIVAP.
Cette étude a été réalisée sur les vingt fruits et légumes les plus consommés par les Calédoniens: quatorze d'entre eux ne présentent pas de substances actives; les bananes, ananas, salades, tomates et choux, ont des taux de conformité compris entre 80 et 95%. Seuls, deux dépassements en limite maximale de résidus ont été constatés, l'un, sur du miel, l'autre, sur du melon.

Du côté des produits frais et surgelés importés, les soixante-dix prélèvements effectués montrent un taux de conformité de 84,3%. La plus mauvaise note revient aux poires, dont trois échantillons sur quatre ont montré des résidus de fongicides supérieurs aux limites autorisées.
Enfin, tous les produits testés d'origine animale sont conformes à la législation en vigueur.

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Sylvie Hmeun


L'association écologiste EPLP, qui était présente lors de la divulgation des résultats des plans de contrôle et de surveillance, mercredi, était d'un tout autre avis: pour elle, cette présentation du SIVAP n'est pas sincère. Pour sa présidente Martine Cornaille, il s'agit de"recentrer les moyens sur les produits les plus consommés par les Calédoniens de manière à ce que les résultats soient statistiquement acceptables".