Le ralliement de Gaël Yanno aux "Républicains" contre sa réélection à la présidence du Congrès?

politique
Gaël Yanno Invité du JT 29/03/2015
©NC1ère
L’unité des Républicains de Calédonie est-elle possible ? Entre les échéances nationales qui se profilent, et l’élection du président du Congrès d’ici trois semaines, les stratégies du FPU et du MPC se dessinent. Et de nouveaux tiraillements couvent en coulisses…
"On est une formation politique importante au Congrès, nous aurons aussi un candidat, bien évidemment"...  Cinq secondes lâchées comme un pavé dans la mare par Harold Martin jeudi dernier sur le plateau du Débat politique d’NC 1ère suffisent à jeter le trouble. Contrairement à ce que déclarait l’élu de l’UCF, Philippe Blaise, confiant, quelques jours plus tôt, son allié naturel de ces derniers mois, le Front pour l’Unité, pourrait bien jouer contre lui dans la course au perchoir du Congrès. Alors comment interpréter cette annonce surprise ?

Il semblerait qu’Harold Martin ait voulu envoyer un message à Gaël Yanno, l’enjoignant, lui et son parti le MPC, de rejoindre le futur groupe  « Les Républicains » que le FPU entend créer au Congrès…

Une "agression brutale"

Un marché en quelque sorte : le ralliement de Gaël Yanno contre sa réélection à la présidence du Congrès. Dans la mesure où le MRC de Philippe Blaise, autre composante de l’UCF, refuse catégoriquement d’être inféodé aux Républicains, on ne voit pas comment le groupe UCF pourrait survivre à cette recomposition du Rassemblement-UMP d’avant mars 2013. Alors certes, sur demande expresse de Nicolas Sarkozy, FPU et MPC se sont engagés à travailler à un rapprochement, notamment en vue des présidentielles de 2017, mais Gaël Yanno ne semble pas prêt pour autant à accepter ce qu’il considère comme une « agression brutale », qui plus est synonyme pour lui de retour à la case départ.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live