nouvelle calédonie
info locale

Fin de conflit à l’ISD de Gadji

société
prony energie
Prony Energies: le problème des cendres refait surface.
Après un mois de filtrage, les coutumiers de Païta ont reçu dimanche l’assurance de l’Etat que les cendres de Prony Energies ne rentreront plus sur le site de Gadji. Cependant, le problème de leur enfouissement reste entier…

Réunis dimanche à la tribu de Saint-Laurent, les coutumiers et l’Etat, représenté par le commissaire délégué de la République en Province sud et le chargé de mission pour les affaires coutumières auprès du Haussaire, ont salué un échange « constructif »… Les boues des entreprises de vidange seront désormais mélangées aux déchets verts. Ce nouveau process sera présenté aux coutumiers de Païta lundi après-midi lors d’une visite au centre de traitement des déchets de Ducos... Ducos, où les derniers déchets issus du mélange de boues et de cendres sont encore stockés. Les coutumiers ont donné leur feu vert pour qu’ils soient transportés à Païta. Il resterait l’équivalent d’une dizaine de camions, selon le représentant de l’Etat.

La centrale de Prony pourrait bientôt manquer de carburant

Sur la question des cendres : pas de solution concrète. Pour l’instant, elles seront stockées provisoirement dans des conteneurs sur le site de Goro. Cependant, les jours sont comptés. La centrale de Prony, qui alimente l’usine de Vale et le réseau public, pourrait bientôt manquer de carburant, indiquait samedi le maire de Païta. Et même si Enercal décidait de repasser au charbon, le problème du stockage des cendres se poserait à nouveau. En effet, la centrale électrique produit près de 50 000 tonnes de résidus par an. 

La nouvelle installation ne sortira pas de terre avant 2017…

Et la nouvelle installation prévue pour le traitement des déchets industriels ne devrait pas sortir de terre avant 2 ou 3 ans (le coût du projet est estimé à 7 milliards de francs). Par conséquent, si la production de quelques mégawatts venait à manquer, le risque serait de voir l’électricité coupée à Nouméa. Pour débloquer cette situation, plusieurs réunions sont d’ores et déjà prévues cette semaine. La première se tiendra ce lundi en fin d’après-midi au Haut-Commissariat.

 

Publicité