publicité

Les Doctoriales présentent le travail des doctorants calédoniens

Les Doctoriales, qui ont pour objectif de mettre en avant le travail des étudiants en doctoral, ont débuté lundi sur le campus de Nouville. En Nouvelle-Calédonie, 350 personnes travaillent dans le domaine de la recherche.

Adrien Jacotot, étudiant en biogéochimie à l'Université de Nouvelle-Calédonie © NC1ère
© NC1ère Adrien Jacotot, étudiant en biogéochimie à l'Université de Nouvelle-Calédonie
  • Par Elif Kayi
  • Publié le
Pour la huitième année, l’Université de Nouvelle-Calédonie et l'école doctorale du Pacifique organisent cette semaine les Doctoriales sur le campus de Nouville. Celles-ci ont débuté lundi et se poursuivent jusqu'à mercredi après-midi.

"La Doctoriale, c'est la mise en avant du travail des doctorants, les étudiants qui sont dans la partie la plus supérieure de leurs études", explique Sylvian Raffard-Artigue, directeur de la communication à l'Université de la Nouvelle-Calédonie (UNC), invité sur le plateau du JT de NC1ère.

"Ils vont présenter au travers d'exposés, de posters les travaux qu'ils sont en train de mener sur les différentes thématiques et il y a énormément de thématiques, mais pas mal sur l'environnement calédonien".

Les sujets de recherche des doctorants sont toujours axés sur le contexte local. "On a beaucoup de sujets qui portent sur l'environnement humain et naturel de la Nouvelle-Calédonie, et du Pacifique", commente ajoute Sylvian Raffard-Artigue.

Les Doctoriales se déroulent dans plusieurs universités en France, mais aussi à l'étranger. "En Océanie, on commence à développer un réseau de recherche des universités du Pacifique insulaire. Il y a onze universités pour le moment dans ce réseau de recherche", ajouter Sylvian Raffard-Artigue.

L'Ecole Doctorale est sur l'Université de Nouvelle-Calédonie et l'Université de Polynésie Française. En Nouvelle-Calédonie, on compte 52 doctorants inscrits pour l'année 2015, et entre 35 et 40 en Polynésie Française.

"La recherche en Nouvelle-Calédonie, ce sont environ 350 personnes qui travaillent sur ce domaine", explique Sylvian Raffard-Artigue.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Sylvian Raffard-Artigue, conduit par Dave Waheo Hnasson pour NC1ère :
DOCTORIALES-INVITE-040815

Parmi les doctorants de Nouvelle-Calédonie, Adrien Jacotot, étudiant en biogéochimie, qui étudie la mangrove comme moyen de lutte contre le changement climatique. Cet éco-système stocke des quantités importantes de CO2.

Retrouvez le reportage en images de Syvlie Hmeun pour NC1ère :
MANGROVE-DOCTORIALES-040815

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play