La valorisation des déchets : des filières en développement en Calédonie

environnement
Christophe Obled, secrétaire général adjoint en charge de l'environnement à la Province Sud
Christophe Obled, secrétaire général adjoint en charge de l'environnement à la Province Sud, invité du JT (05/08/2015)
Invité sur le plateau du JT de mercredi 6 août, Christophe Obled, secrétaire général adjoint en charge de l'environnement à la Province Sud, présentait les "Journées techniques déchets 2015" et est revenu sur plusieurs sujets liés à la valorisation des déchets.
Mercredi 5 et jeudi 6 août, la direction de l’Environnement de la province Sud et l’ADEME ont organisé "les Journées techniques déchets 2015". Il s'agit d'ateliers techniques et de tables rondes entre la province Sud et les professionnels de la filière.

Christophe Obled, secrétaire général adjoint en charge de l'environnement à la Province Sud, était l'invité du JT de mercredi 5 août. Interrogé par Dave Waheo Hnasson, il est revenu entre autres sur ces deux journées, sur la valorisation locale des déchets et l'éco-participation.

"Ces journées s'inscrivent dans la démarche de l'exécutif de la Province Sud de remettre l'environnement au centre de ses politiques", commente Christophe Obled, secrétaire général adjoint en charge de l'environnement à la Province Sud. "Ca s'est traduit au cours de cette dernière année avec un certain nombre d'actes assez forts".

Parmi les thèmes évoqués lors des journées, il y avait la responsabilité élargie des producteurs. "Il s'agit de l'application du principe de pollueur-payer, c'est à dire lorsqu'une entreprise met un produit sur le marché, par exemple une batterie, elle en est responsable lorsque la batterie devient un déchet", explique Christophe Obled.

Interrogé sur l'exemple d'un réfrigérateur, il insiste sur le fait que c'est l'entreprise qui l'a vendu qui doit le collecter et le valoriser.  

"Comme ce n'est pas son métier, puisqu'il est vendeur de frigos, ils se sont tous regroupés au sein d'un éco-organisme qui lui assure la gestion de ces déchets pour le compte de ces producteurs", souligne le secrétaire général adjoint en charge de l'environnement. "Et c'est financé par une éco-participation que chacun paie quand il achète son produit".

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Christophe Obled, conduit par Dave Waheo Hnasson sur le plateau du JT (05/06/2015) : 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live