Nickel calédonien: les exportations de latérites sont vitales?

nickel
mine nickel
©NC 1ère
Rouleurs et mineurs calédoniens sont catégoriques: ils ont besoin de commercialiser des volumes limités de latérites vers la Chine pour surmonter la crise...Et GLENCORE  vient d'annoncer qu'il ne financera pas la reconstruction du deuxième four de KNS dans les conditions actuelles du marché.
C’est officiel : GLENCORE a pris la décision de différer la reconstruction du second four de KNS tant que les conditions du marché ne s’y prêteront pas. La multinationale révèle que la réparation du premier four devrait coûter 235 millions de dollars tandis que des rumeurs persistantes font état de négociations engagées par GLENCORE pour céder KNS à un groupe chinois...
 
La rechute du marché, 10.105 dollars la tonne, vendredi à Londres, placent d’office, la majorité des producteurs de nickel dans le rouge, et spécialement en Nouvelle-Calédonie : la SLN perd 1,5 milliard de francs cfp par mois, VALE en perd trois, et KNS perdra au moins 24 milliards en 2015 pour la reconstruction de son premier four. Dans ce contexte de crise, mineurs et rouleurs sont aussi impactés que les métallurgistes...
 

Les explications d'Olivier Jonemann et de Maurice Ségu de NC 1ère