Référé d'Aircalin contre le syndicat des contrôleurs aériens : réponse du juge vendredi

transport aérien
avion aircalin
©NC 1ère
La grève des contrôleurs aériens du syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA) est-elle abusive ? Le juge des référés donnera sa réponse vendredi prochain.
L’audience, qui concerne le référé déposé par la compagnie aérienne Aircalin contre le syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA), a eu lieu mercredi matin, au tribunal de premier instance de Nouméa. Elle a permis à l’avocate d'Aircalin, Maître Molet, de dénoncer les conséquences d’un mouvement répétitif et ciblé, arguant que la compagnie aérienne est la seule compagnie impactée par l’arrêt du travail des veilleurs du ciel entre 17h30 le samedi et 9h le dimanche matin.

L'arrêt de travail des contrôleurs a des conséquences immédiates pour la clientèle, puisque quelques 1 200 passagers ont été impactés depuis le 20 septembre, date du préavis de grève reconductible. Mais cette situation entraîne aussi une désorganisation de la compagnie elle-même.

Cet impact est minimisé par le représentant du SNCTA, qui insiste sur la situation – selon lui – de monopole de la compagnie. La défense a également qualifié ce recours en justice de manœuvre politique.

Le délibéré sera donc rendu sous 48 heures, sachant qu’une nouvelle grève est bien prévue ce week-end, à compter de samedi 17h30 jusqu’au dimanche matin 9h. Un mouvement qui devrait toucher là encore trois vols d’Aircalin.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live