publicité

Harold Martin condamné à un an de prison ferme: "je reste combatif, j'irai jusqu'au bout!"

Condamné à un an de prison ferme, Harold Martin (Les Républicains) a décidé de faire appel et continue de clamer son innocence. De son côté, la partie civile se réjouit des peines exemplaires prononcées contre les trois prévenus dans l'affaire de la 3G en Nouvelle-Calédonie. Réactions.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Angéla Palmiéri avec Angélique Souche
  • Publié le , mis à jour le
"Je considère toujours que je ne suis pas coupable" a déclaré Harold Martin après l'annonce des peines prononcées par le tribunal correctionnel de Nouméa dans l'affaire de la 3G: un an de prison ferme pour le maire de Païta, ancien président du gouvernement et du congrès de Nouvelle-Calédonie, trois ans pour Jean-Marc Bruel et six mois avec sursis pour Thierry Granier…

Les trois prévenus ont été déclarés coupables des faits de favoritisme et de prise illégale d’intérêts, ou de complicité. Des peines de prison assorties de cinq ans d’inéligibilité pour Harold Martin, et d’une interdiction définitive d’exercer le métier "d’arrangeur en défiscalisation" pour Jean-Marc Bruel. Un jugement incompréhensible pour Harold Martin qui a décidé de faire appel.

La réaction d'Harold Martin interrogé par Angélique Souche 


réaction martin


 
Le groupe Les Républicains du Congrès de Nouvelle-Calédonie a déclaré par voix de communiqué ce lundi soir, soutenir la procédure en appel initiée par l’élu de leur rang "en raison de la disproportion de la condamnation au regard de la relation des faits ".
 

Dans le camp de la partie civile, on applaudit une décision exemplaire, qui selon Maître Aguila, l’avocat de l’OPT, met fin à certaines pratiques douteuses en Nouvelle-Calédonie. "On rentre maintenant dans une nouvelle ère " a notamment déclaré l'avocat de la partie civile...
 
 

La réaction de Maître Aguila interrogé par Angélique Souche 

réaction aguila


Le président du tribunal correctionnel de Nouméa a lancé un mandat d’arrêt à l’encontre de Jean-Marc Bruel, qui serait actuellement en Polynésie Française.
Harold Martin, Jean-Marc Bruel et Thierry Granier ont aussi été condamnés à verser 97 millions de francs cfp (812 000 euros) d’indemnités aux parties civiles: l’OPT, le SFAO OPT, la Fédération des fonctionnaires et la Société Générale...

Voir ici le reportage télévisé.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play