nouvelle calédonie
info locale

L'ouverture complète du Médipôle est prévue pour décembre 2016

santé
Médipôle de Koutio
Médipôle de Koutio ©NC1ère
La remise des clés du Médipôle de Koutio est prévue le 9 janvier, pour une ouverture complète en décembre 2016. Mais le fonctionnement des deux hôpitaux en même temps pendant dix mois va engendrer un surcoût de 500 millions de francs CFP.
A ce jour, les travaux du Médipôle de Koutio sont achevés à 90%. Les hôpitaux de Gaston-Bourret et de Magenta se préparent à déménager l’année prochaine. 
 
"Le médipole de Koutio réceptionne le site le 9 janvier prochain", explique Jaqueline Bernut, présidente du conseil d'aministration du CHT. "Mais depuis près de cinq ans, l'ensemble de la communauté hospitalière travaille pour préparer au mieux le transfert des sites de Gaston-Bourret et de Magenta". 
 
Ce travail de préparation concerne la logistique, la numérisation totale, ainsi que tous les appels d'offre pour la maintenance et les équipements nouveaux qu'il faudra acheter. "Nous allons garder l'ensemble du matériel qui peut être gardé, donc les inventaires ont été faits", poursuit Jaqueline Bernut.
 
Après la récupération des locaux en janvier, un ensemble d'opérations de vérifications et d'installations aura lieu. Les services devraient entrer en activité et les premiers patients devraient être reçus à partir de novembre 2016. "Nous ésperons en avoir terminé avant le 20 décembre 2016", ajoute la présidente. 
 
Entre janvier et novembre 2016, soit près d'un an, les sites de Gaston-Bourret et de Magenta seront donc toujours en activité et continueront d'accueillir les patients. En parallèle, le Médipôle engagera progressivement son activité. Il y aura donc "double fonction", puisque les deux structures, celles de Nouméa et celle de Koutio, seront en service. 
 
"Il faudra continuer de faire fonctionner dans les meilleurs conditions possibles, pour les patients et pour le personnel, le site de Gaston-Bourret et le site de Magenta", explique Jaqueline Bernut. "Mais il va falloir aussi commencer à faire fonctionner le site du Médipole".   
 
Le surcoût de cette double activité pour l'année 2016 est estimé à 500 millions de francs CFP. Un surcoût qui correspond au fonctionnement dit "à blanc", c'est à dire sans les patients, puisque le Médipôle ne recevra pas de patients pendant cette période. "Mais peu à peu, les services sont transférés. Il faut réussir ce défi de faire fonctionner les deux en même temps, tout en préparant le transfert progressif". 
 
Retrouvez l'interview avec Bernut, par Brigitte Whaap, Michel bouilliez et Robert Tamanogi pour NC1ère :