Philippe Dunoyer : "Ce qui importe, c'est de relancer l'économie"

politique
Philippe Dunoyer
Philippe Dunoyer, sur le plateau du JT de NC1ère, dimanche 22 novembre 2015 ©NC1ère
Philippe Dunoyer, porte-parole de Calédonie Ensemble (CE) et président du groupe CE au Congrès, était l'invité du JT de NC1ère dimanche dernier. Il s'est exprimé sur les récents attentats de Paris, l'Autorité de la Concurrence, la crise économique et le dossier politique calédonien.
A Nouméa, le 9ème Congrès s'est ouvert samedi 14 novembre, pendant les attentats qui se sont déroulés à Paris. "C'était totalement décalé par rapport à cette actualité dramatique qui a endeuillé la France", commente Philippe Dunoyer, qui a présenté ses condoléances aux familles endeuillées et rendu hommage aux forces de sécurité et au personnel médical. 
 
"Nous nous unissons aujourd'hui à la démarche d'union nationale qui est plus que nécessaire pour répondre à cette attaque barbare", poursuit-il. "Je crois aussi qu'en Nouvelle-Calédonie, bien que l'état d'urgence n'ait pas été étendu au territoire, il faut qu'on soit vigilant". Selon lui, une "petite partie" des 8500 postes supplémentaires annoncés par le gouvernement français pourra aussi servir "à renforcer notre vigilance".
 

Le quota d'armes et la lutte contre le terrorisme 

Le gouvernement calédonien a émis un avis réservé sur le projet national sur le quota d'armes, mais pour le porte-parole de Calédonie Ensemble, cet avis ne doit pas être mis en corrélation avec la lutte contre le terrorisme. "Il faut éviter l'amalgame", insiste Philippe Dunoyer. "Je rappelle un courrier adressé en 2014 par l'ensemble des parlementaires de Nouvelle-Calédonie, par tous les présidents d'institutions, et par tous les présidents de groupes du Congrès, pour s'opposer à la démarche entreprise dans le cadre de ce décret". 
 
Selon Philippe Dunnoyer, l'Etat se trompe de cible ou d'objectif. "L'objectif, c'est bien de lutter contre ceux qui détiennent illégalement des armes, de lutter contre ceux qui sont dangereux, pour eux-mêmes et pour autrui, pas d'aller embêter ceux qui ont acquis légalement le port d'armes". 
 

Création de l'Autorité calédonienne de la concurrence

La création de l'Autorité calédonienne de la concurrence est très attendue sur le territoire. Sur la question de l'indépendance de cette autorité, Philippe Dunoyer insiste pour dire qu'il "faut absolument que cette autorité soit indépendante et impartiale".  
 
Selon lui, la modification du texte du 26 novembre, présentée à l'Assemblée nationale, permettra de recruter des personnes dont l'indépendance avec les circuits politiques et économiques sera possible. 
 
"Cette Autorité a du sens dans le cadre de la lutte contre la vie chère", rappelle Philippe Dunoyer. "Notre territoire souffre de son éloignement, son marché souffre de sa petite taille mais aussi d'insuffisance de concurrence dans un certain nombre de secteurs". 
 

La Calédonie confrontée à des difficultés économiques et financières

"Le déficit de 15 milliards est issu d'un héritage", déclare Philippe Dunoyer. "Depuis le début de la nouvelle mandature, des actions ont été entreprises pour rétablir cet équilibre budgétaire". 
 
Il souligne la nécessité de mettre en place parallèlement des mesures pour relancer l'économie et la croissance. "Par exemple, au gouvernement, nous avons en ce moment un texte qui prévoit de continuer de soutenir la production de logements intermédiaires". 
 
Philippe Dunoyer rappelle que la Nouvelle-Calédonie n'est pas éligible à des financements européens, et que les financements de l'Etat sont les seuls que le territoire peut recevoir. "Si l'Etat suspend son financement, toutes les collectivités vont se retrouver devant des grosses difficultés, en terme d'investissements et de fonctionnement", explique-t-il. "Au prochain Comité des signataires, on compte bien solliciter de l'Etat qu'il y ait, pas le même effort que les cinq années précédentes, mais un minimum".
 
"Ce qu'on souhaite pour la Calédonie, c'est quelque chose de très simple", commente Philippe Dunoyer. "C'est d'abord répondre à ses objectifs à court terme : le rétablissement du budget et des comptes sociaux, et relancer l'économie".     
 
Retrouvez l'inégralité de l'entretien avec Philippe Dunoyer, conduit par Charlotte Risch, sur le plateau du JT de NC1ère (22/11/2015) : 
Philippe Dunoyer, porte-parole de Calédonie Ensemble (CE) et président du groupe CE au Congrès, était l'invité du JT de NC1ère dimanche dernier. Il s'est exprimé sur les récents attentats de Paris, l'Autorité de la Concurrence, la crise économique et le dossier politique calédonien.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live