Une cellule de soutien pour les pères aborigènes en détresse

australie
Staying on track
En Australie, un programme, baptisé "Staying on cap", a été mis en place sur Internet pour venir en aide les pères de famille aborigènes en situation de détresse. ©ABC
En Australie, un programme, baptisé "Staying on cap", a été mis en place sur Internet pour venir en aide aux pères de famille aborigènes en situation de détresse.
"Pendant la première grossesse de ma femme, les doutes commençaient à m'assaillir", confie Patrick Strong, un aborigène, aujourd'hui père de trois enfants. "Je me demandais comment j'allais prendre en charge cet enfant, l'éduquer. En fait, si je voulais vraiment ce bébé".
 
Assailli par ses questionnements et son mal-être, Patrick a alors quitté le domicile conjugal pendant un mois et demi. 
 
Issu d'une famille aborigène dans laquelle les hommes n'ont pas pu prendre soin de lui, Patrick n'a jamais eu de repère masculin sur lequel s'appuyer. "J'ai grandi entouré d'hommes qui n'arrivaient pas à faire face à leurs problèmes", explique le jeune père, aujourd'hui entouré de ses trois enfants. "Des hommes qui fuyaient dans l'alcool, les drogues. Certains se sont suicidés. Je ne voulais pas vivre ça".  
 
Une cellule de soutien psychologique, basé sur un site Internet et un centre d'appels, a été mise en place pour venir en aide aux pères aborigènes en détresse, comme Patrick. 
 
L'opération baptisée "Staying on track" ("garder le cap") remet aux pères un smartphone. Tous les jours, ils recoivent un sms leur demandant comment ils vont. Les pères qui bénéficient de ce programme doivent alors répondre sur une échelle de 1 à 5, 1 pour indiquer que tout va bien et 5, qu'ils vont très mal.
 
Si l'un d'entre eux répond par 5, son psychologue le contacte alors par téléphone, pour les encourager et les rassurer, comme l'explique Craig Hammond, psychologue aborigène et membre de l'équipe "Staying on track". "Je les écoute pour qu'ils comprennent qu'ils peuvent être fiers d'eux, fiers de leur identité aborigène", commente-t-il.
 
Aujourd'hui, grâce au suivi de "Staying on track", Patrick arrive à s'occuper de ses trois enfants et a réussi à surmonter sa dépression. "Je suis la preuve vivante que ça marche, je vois le bout du tunnel", confie-t-il.   
 
Retrouvez le reportage en images de Lucy Barbour et Caroline Lafargue pour ABC :
En Australie, un programme, baptisé "Staying on cap", a été mis en place sur Internet pour venir en aide aux pères de famille aborigènes en situation de détresse.

 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live