COP21 : l'Australie change d'avis et soutient une limite à 1,5 degré

environnement
Plantation de mangrove à Tuvalu
Plantation de mangrove à Tuvalu pour lutter contre l'érosion. ©Oxfam/Rodney Dekker
Pendant le weekend dernier, l'Australie a décidé de de militer en faveur d'un réchauffement de la planète limité à 1,5 degré d'ici la fin du siècle.
Il y a encore quelques jours, il n'en était pas question. Finalement, au cours du week-end, l'Australie a décidé de militer en faveur d'un réchauffement de la planète limité à 1,5 degré d'ici la fin du siècle.
 
C'est Sainte-Lucie qui a révélé ce changement soudain de position. Selon le ministre du Développement durable de l'île caribéenne, James Fletcher, l'Australie a demandé en échange des règles plus souples sur les émissions de CO2. 
 
Une négociation conclue samedi dernier à Paris, dans le cadre de la conférence de l'Onu sur le climat, la COP21, à laquelle assiste le ministre des Affaires étrangères des Îles Marshall, Tony de Brum. Il salue la nouvelle :
 
« C'est un pas dans la bonne direction. Il reste des points de désaccords avec l'Australie. On veut s'assurer que Canberra remplisse son rôle de leader dans la région, et je pense que ce qui s'est passé au cours de cette réunion est un miracle. Il reste beaucoup de chemin à parcourir, mais c'est une ouverture, une opportunité. »
 
La position de l'Australie n'a en fait pas évolué tant que ça : « Notre objectif officiel reste 2 degrés, mais comme on l'a fait lors du Forum des îles du Pacifique, on pense que c'est important d'inscrire 1,5 degré dans le texte », précise le ministre australien de l'Environnement, Greg Hunt. Et l'Australie n'a pas l'intention de s'engager à mettre en place de nouvelles mesures pour lutter contre le changement climatique pour autant.
 
Il faut aussi souligner que si les pays du Pacifique plaident pour une limite fixée à 1,5 degré alors que l'on se dirige vraisemblablement à un accord sur 2 degrés, les scientifiques estiment que le réchauffement de la planète atteindra 2,7 degrés au vu des engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre pris par les participants à la COP21.