André Forest : "Le rééquilibrage reste un combat"

social
André Forrest, nouveau Président de l’USTKE
Invité sur le plateau du JT de NC1ère, lundi 7 décembre, André Forest, le nouveau président de l'USTKE, est revenu sur la question du réequilibrage, de l'engagement du syndicat et de l'implication de la jeunesse. ©NC1ère
Invité sur le plateau du JT de NC1ère, lundi 7 décembre, André Forest, le nouveau président de l'USTKE, est revenu sur la question du rééquilibrage, de l'engagement du syndicat et de l'implication de la jeunesse.
Le weekend dernier, l'USTKE a fêté ses 34 ans lors de son 15ème Congrès, à Lifou. Pendant tout le weekend, plusieurs délégués de l'USTKE ont planché sur diverses motions, donc le réequilibrage. Le Congrès a aussi vu l'élection à la présidence d'André Forest, ancien fonctionnaire de l'OPT, qui vient succéder à Marie-Pierre Goyetche. 
 
André Forest était invité sur le plateau du JT de NC1ère, lundi 7 décembre. Il répondait aux questions de Dave Waheo-Hnasson et a tout d'abord dressé un bref bilan pour l'année 2015. 
 
"Le bilan pour 2015 est un bilan positif", déclare André Forest. "L'USTKE reste aujourd'hui la deuxième force syndicale du pays et son implantation à travers l'ensemble du pays est confirmée". 
 
"La sission liée au Congrès de 2010 à Ponérihouen est complètement résorbée, en terme de perte d'effectifs", poursuit-il. "Et on assiste aujourd'hui beaucoup plus à une remontée des effectifs de l'USTKE."
 
La motion concernant le réequilibrage, votée pendant le Congrès du weekend dernier, prévoit une journée de mobilisation autour du réequilibrage public.
 
"Ce qui a fait la singularité de l'USTKE, c'est la prise en compte de la condition du salarié kanak dans les entreprises et les adminisrations", souligne le président du syndicat. "C'est toujours un combat, il faut perséverer, et notamment à travers le réequilibrage". 
 
André Fourest insiste sur le fait que le syndicat prépare aujourd'hui sa relève et se concentre sur les jeunes. "L'USTKE est une structure qui a 34 ans", poursuit-il. "Aujourd'hui, les jeunes qui vont arriver vont apporter non seulement une bouffée d'oxygène dans la réflexion mais c'est déjà une mise sur orbite pour la prise de responsabilités pour les années à venir". 
 
Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec André Fourest, conduit par Dave Waheo-Hnasson pour NC1ère (JT de lundi 7 décembre 2015) :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live