Le SOENC et la SGTINC-COGETRA, inquiets du plan d'économies annoncé par Eramet

nickel
eramet sln
La SLN, filiale du groupe Eramet en Nouvelle-Calédonie ©NC 1ère
Après avoir participé au conseil d'administration d'Eramet, les deux syndicats de la SLN ont fait part de leur inquiétude face au plan d'économies annoncé par le groupe, et entendent rester vigi

Mercredi dernier, Eramet avait confirmé son soutien financier à la Société Le Nickel, mais avait annoncé en même temps un plan d'économies, qualifiées de "spectaculaires", pour l'heure encore confidentielles. Présents à Paris depuis deux semaines, les syndicats calédoniens ont participé au Conseil d'administration d'Eramet.

Le SOENC NICKEL et la SGTINC-COGETRA ont fait passer leur message aux responsables d’Eramet. Très actifs auprès du comité de groupe de la SLN, ils font part de leur inquiétude concernant le plan d'économies annoncé par la direction du groupe.

"Il y a un comité central qui a été voté lundi. Là aussi, on nous parle de départs à la retraite des gens qui ont soixante ans ou plus", commente Eddy Coulon, délégué syndical USOENC Nickel. "Ce sont de mini-plans sociaux, mais ils sont toujours là".

Ecoutez les propos d'Eddy Coulon, joint par téléphone par Thierry Belmont pour NC1ère La Radio :

ITw Coulon 161215

Les deux syndicats ont été reçus par le ministère des Outre-Mer et ont aussi rencontrés à Paris le député Philippe Gomès et Thierry Santa, le président du congrès de Nouvelle-Calédonie. L’intersyndicale espérait un rendez-vous avec le ministère de l’économie, des finances et de l’industrie, ce qui n'a toutefois pas été possible.

"D'ici le mois de février, je ne pense pas qu'on aura résolu les objectifs que demande la direction aujourd'hui", souligne Germain Djawari, délégué syndical de la la SGTINC-COGETRA.

Ecoutez les propos de Germain Djawari, joint par téléphone par Thierry Belmont pour NC1ère La Radio :

ITW Djawari 161215