Les sacs plastiques non biodégradables seront bannis de PNG à compter du 1er janvier

océan pacifique
Des bilums de Papouasie-Nouvelle-Guinée
Des bilums de Papouasie-Nouvelle-Guinée ©ABC
Dès le début de l'année prochaine, les sacs plastiques non biodégradables, source de pollution considérable, seront réellement interdits en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Plusieurs lois ont déjà été introduites ces dernières années, mais cette fois, il s'agit de les appliquer, fait savoir le ministre de l'Agriculture, Tommy Tomscoll.
 
Une mesure de protection de l'environnement, qui pourrait bénéficier aux femmes qui fabriquent les bilums, ces sacs traditionnels en fibres de ficus. Florence Jaukae Kamel travaille à la promotion des bilums, et aide à leur fabrication au sein d'une association. Elle se réjouit de cette nouvelle :
 
« La réintroduction des bilums est une excellente initiative du gouvernement. Ça va être très utile, et ça sera beau, aussi, de voir plein de bilums de couleurs différentes, de tailles différentes portées par des gens différents au marché et dans les magasins. Les bilums permettent de tout transporter, peu importe le poids des marchandises. Je suis contente qu'on en fasse la promotion aujourd'hui, j'ai hâte de voir les bilums remplacer les sacs plastiques. »
 
Les athlètes qui ont remporté une médaille aux derniers Jeux du Pacifique, à Port-Moresby, sont déjà parés : en guise de bouquets de fleurs, ils avaient reçus des bilums.