Sydney : l'amiante représente un risque majeur au lendemain de la tornade

australie
Kurnell
Des résidents de Kurnell au lendemain de la violente tempête qui a frappé leur quartier. ©ABC
L'électricité n'a pas encore été totalement rétablie à Kurnell, banlieue sud de Sydney, au lendemain d'un violent orage. Des vents de 200 km/h se sont abattus sur la localité, emportant de nombreuses toitures.
Au moins 25 maisons ont été sévèrement endommagées. Il va falloir aussi reloger temporairement les habitants dont les maisons contiennent de l'amiante. La tempête a pu causer la libération de fibres d'amiante dans l'atmosphère. Ces fibres sont invisibles, mais très dangereuses : si elles sont inhalées, elles peuvent se déposer au fond des poumons et provoquer des maladies respiratoires graves comme le cancer du poumon.
 
Le message du maire, Carmelo Pesce, aux habitants de Kurnell est donc clair :
 
« Ne touchez pas à l'amiante. Si vous en voyez, appelez les services d'urgence pour les prévenir. »
 
De nombreuses maisons sont très anciennes à Kurnell, mais il est difficile de savoir lesquelles contiennent de l'amiante. Les services de la mairie ont donc commencé à sillonner les rues pour identifier les zones à risque. Par précaution, seuls les résidents et les services d'urgence sont autorisés à se rendre dans le quartier.
 
Pour le moment, on ne sait pas si la localité sera déclarée zone sinistrée. Les autorités devraient se prononcer d'ici 24 heures, indique Mark Speakman, ministre de l'Environnement de l'État de Nouvelle-Galles-du-Sud :
 
« Les services de protection de l'environnement ont déjà annoncé qu'ils ne prélèveront pas de taxe sur les déchets auprès de toutes les personnes et les entreprises qui aideront à nettoyer le quartier après la tempête. Cela concerne tous les déchets, y compris les déchets volumineux et l'amiante. »
 
Si la tempête a causé des dégâts importants à Kurnell, mais aussi dans d'autres quartiers et banlieues de Sydney, elle n'a fait aucun blessé grave.